Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72UTA2.13Pariez
  • LOS1.79LA 2.03Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Sacramento tente le pari Lydon

Laissé libre par les Nuggets, Tyler Lydon a rapidement trouvé preneur du côté des Kings. Un soulagement pour l’ancien premier tour de Draft, qui n’a joué que 26 matches en deux saisons.

Ce n’est jamais facile de se retrouver sur le carreau alors qu’on est encore dans son contrat rookie. Guerschon Yabusele pourrait en témoigner, et du côté de Denver, c’est Tyler Lydon qui s’est retrouvé free agent après seulement deux saisons.

« Je pense que je suis passé par plusieurs phases. Il y a eu quelques moments dans la semaine où ça me faisait plus ou moins mal » confie-t-il sur Syracuse.com sur le fait de se retrouver free agent avant la fin de son contrat rookie. « J’étais, disons, flippé. Dans quelle équipe vais-je aller ? Est-ce que je vais trouver une équipe ? Des choses comme ça… Mais j’ai parlé avec mon agent et il a fait du bon boulot pour me rassurer ».

Effectivement, son agent avait vu juste puisqu’il lui a trouvé une place chez les Kings où Luke Walton cherchait un ailier-fort fuyant. Son discours a fait mouche.

« J’ai parlé au coach quand le deal a abouti, et c’était super. Il a une grande confiance en nous, et c’est ce que j’ai beaucoup apprécié. J’ai vraiment eu le sentiment qu’il croyait en moi. Je sais qu’à Denver, c’était aussi le cas mais c’était différent avec Luke. Ils vous disent combien vous pouvez être bon, et c’est cool, mais il y avait quelque chose de sincère quand j’ai eu Luke au téléphone. C’était énorme. La discussion s’est super bien passée, j’ai pris l’avion, signé les papiers et rencontré tout le monde… C’était dingue. Votre vie entière avance ».

À propos de son échec aux Nuggets, il rappelle qu’il a souffert d’une déchirure d’un ménisque la première année, mais aussi que l’absence de franchise de G-League aux Nuggets est pénalisante.

« Toutes les équipes en ont, et on voit comment elles les utilisent… La plupart des équipes de G-League sont à une heure de route. Quand on vous envoie en G-League, ce n’est pas pour faire Denver – Houston en avion. Vous faites une heure de voiture, vous allez aux entraînements, aux matches, et vous revenez le soir-même. On voit combien c’est bénéfique pour ces équipes. À Denver, c’est comme s’il fallait déménager à nouveau. Il faut prendre un sac énorme et vivre à l’hôtel pendant un mois, un mois et demi ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sacramento Kings en 1 clic

Denver Nuggets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés