Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Au placard, J.R. Smith ne s’affole pas

Toujours sous contrat avec les Cavaliers, le champion NBA 2016 attend patiemment que ses dirigeants le coupent. Ils ont jusqu’au 1er août désormais.

On ne l’a plus vu sur un terrain depuis novembre, mais J.R. Smith est toujours sous contrat avec les Cavaliers. Ecarté du groupe après une dizaine de matchs pour avoir expliqué qu’il ne voulait pas jouer pour une équipe qui ne cherche pas à gagner, il possède une dernière année de contrat à 15.7 millions de dollars, mais sa franchise a la possibilité de s’en séparer moyennant un gros chèque d’indemnités d’environ quatre millions de dollars.

Initialement, Cleveland devait trancher le 30 juin dernier mais en accord avec le joueur, ils ont repoussé cette date au 15 juillet, voire au 1er août.

Une chose est sûre, les Cavs conservent J.R. Smith uniquement avec l’idée de trouver preneur pour son contrat, histoire de dégager son salaire des comptes pour la saison prochaine. Sauf que ça ne se bouscule pas aux portillons…

« Mon CV parle de lui-même »

« Techniquement, toute ma carrière a été incertaine » plaisante le champion NBA 2016, qui n’envisage pas la retraite. « Pour l’instant, je ne pense pas que ce soit une possibilité. Je sais que je vais continuer ma carrière. Peut-être que plus tard, je ne pourrai plus. Mais pour l’instant, c’est l’hypothèse la plus éloignée. »

Paradoxalement, il n’est pas tracassé, tout simplement parce qu’il n’a pas le contrôle de la situation. « J’aimerais l’avoir… mais je n’ai pas la main. Je ne suis pas GM ou patron, et je n’ai pas vraiment le pouvoir sur mes décisions. Je serai chez moi avec ma famille, et quand ils appelleront, ils appelleront… »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés