Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
MIL1:00
News

Le Magic a encore beaucoup à apprendre

Après une victoire initiale, Orlando a ensuite été dépassé, étouffé et dominé par Toronto. Le Magic sait qu’il a manqué de métier et cette expérience sera formatrice pour la suite.

La victoire dans le Game 1 et le shoot décisif de D.J Augustin ont servi d’électrochoc pour les Raptors. Depuis cette défaite initiale, Toronto a sorti les griffes et le Magic a respiré avec une paille et éprouvé des énormes difficultés pour juste exister.

La preuve : les Raptors ont inscrit 107 points de moyenne sur les quatre derniers matchs, contre seulement 89 unités pour le Magic. Le dernier match a été une véritable démonstration.

« Après le premier match, on pensait qu’on allait jouer de mieux en mieux », explique Nikola Vucevic. « Mais à mesure que la série avançait, ils ont élevé leur niveau de jeu des deux côtés du terrain et on n’a pas été capable d’en faire de même. Ça s’est vu dans chaque match et ce fut dur pour nous. Ils méritent de gagner cette série car ils ont fait ce qui était nécessaire. On est simplement déçu car on n’a pas assez résisté, surtout dans ce dernier match. »

« En playoffs, il faut élever son niveau d’un cran »

Orlando a surfé sur sa dynamique de saison régulière pour prendre ce premier match. Seulement, les playoffs sont un autre monde et il faut sans cesse s’adapter et avoir des ressources tactiques. La bande de Steve Clifford n’avait pas le coffre et Evan Fournier le résume très bien : « Un grand Game 1, mais une fin décevante. »

« Je pensais qu’on avait la défense pour proposer une série plus serrée », estime le coach floridien. « Manifestement, on n’a pas été capable de le faire. Leur défense a été la clé, et leur attaque s’est améliorée. Après le premier match, on n’a pas réussi à contrôler la balle contre leur défense. Chapeau à eux, ils ont progressé après chaque match. On n’était pas prêt pour ça. »

De plus, il y avait un clair manque d’expérience. « Il y a beaucoup de leçons à retenir », annonce le pivot. « L’une des principales, c’est que lorsqu’on arrive en playoffs, il faut monter son niveau d’un cran. On doit apprendre à le faire. Pour la plupart d’entre nous, c’était notre première expérience en playoffs avec de tels rôles. C’est un bon apprentissage et quand on reviendra, j’ai le sentiment qu’on sera meilleur. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *