Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Un retour dans le Massachusetts qui fait le plus grand bien aux Celtics

Les Celtics sont revenus de leur « road trip » les valises lourdes de quatre défaites en cinq matchs, et de plus d’interrogations qu’à leur départ. Dans ce contexte, la réception d’une équipe de bas de tableau comme Chicago tombait à pic, Boston ayant géré ce retour à la maison avec sérieux : victoire de 29 points tranquille, même avec un début de match poussif.

« On a fait le premier quart temps d’une équipe qui joue avec un peu de tension, après un voyage à l’Ouest, note Brad Stevens. « Ça allait mieux quand on s’est calmés et qu’on a vu le ballon rentrer dans le panier. Jabari Parker a mis des tirs compliqués dans ce premier quart, mais notre défense était solide et plutôt bonne la majeure partie du temps. Ça nous a un peu maintenus. Et derrière, quand on a mis quelques tirs, je nous ai trouvés plus confiants. C’était à prévoir après un long « road trip » qui ne s’est pas bien passé pour nous. »

Kyrie Irving confirme, ce n’est pas forcément évident de regagner sa salle après un long voyage : il faut assurer alors qu’on retrouve ses habitudes, sa famille, et des fans impatients.

« Un des trucs les plus durs dans cette ligue c’est de bien jouer devant ses fans après un « road trip », qu’il se soit bien passé ou non », affirme ainsi le meneur de jeu. « C’était compliqué, mais c’était un effort conscient de notre part d’être plus agressif et de jouer le jeu comme il venait à nous, sans se contenter des premiers tirs ouverts qu’on avait. »

Une attaque qui retrouve de la fluidité

« Certaines possessions étaient en rythme évidemment et les gars ont pris des super tirs, mais je crois qu’on a assez bien exécuté le plan de jeu en attaque », juge-t-il. « On était prêts, on a préparé d’autres matchs, on doit associer énergie et attitude pour être efficace des deux côtés du terrain. En ce sens, on a été plutôt bons ce soir. »

Le défi de Brad Stevens est effectivement de parvenir à faire fonctionner tous les rouages en même temps, en rendant son attaque fluide sans trop arroser. Car s’ils veulent retrouver une force de frappe efficace, les C’s doivent faire preuve d’un peu plus de patience : 18e de la ligue en terme de rythme, 28e à l’adresse aux tirs, Boston possède la 24e attaque de NBA.

« Je devrais probablement regarder plus de vidéos pour vous donner une réponse définitive mais j’ai le sentiment qu’on avait de belles opportunités, que ce soit lors des premières ou deuxièmes mi-temps, mais que nos tirs ne rentraient simplement pas », assure « Uncle Drew » au moment d’évoquer les défaites accumulées en déplacement. « Et ce soir, ces opportunités étaient super : ça circule bien, un dribble ou deux, l’horloge est à huit ou neuf secondes au moment où on trouve un tir qui mérite de rentrer. On a fait du bon boulot à ce niveau-là. »

Confirmation attendue ce week-end avec un gros back-to-back à domicile : les Celtics recevront Toronto puis Utah.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés