NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MEM
GSW2:00
NOR
POR2:00
SAC
PHO4:00
LAL
OKC4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • MEM1.41GOL2.95Pariez
  • NEW1.83POR1.99Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Joel Embiid : « Je veux rester libre et quand je dis des bêtises, c’est moi »

De passage à Paris pour un événement organisé par Adidas, Joel Embiid a fait le show sur les terrains montés au parc de la Villette par son équipementier. Pour l’occasion, Basket USA a eu l’opportunité de s’entretenir avec l’idole de Philadelphie. Avec le sourire, comme toujours, la natif de Yaoundé a pris le temps de répondre à nos nombreuses questions.

« Ils ont fait rêver tout un pays, donner le sourire à toute une nation »

Joël, vous êtes à Paris et on vous sent heureux ?

J’aime Paris, j’aime la France. Dix ans que je n’étais pas revenu, j’étais vraiment excité par l’idée de revenir ici. Tout se passe bien, les gens sont gentils avec moi, j’essaie de l’être aussi donc tout est parfait. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller visiter, je vais le faire dans les jours qui arrivent, profiter de cette ville qui est l’une des plus belles du monde.

Vous arrivez une semaine après le sacre de l’équipe de France de Football. Dommage, on aurait pu vous voir sur les Champs Élysées…

Non, trop de monde. J’ai regardé toute la coupe du monde, j’aime le foot. C’est magnifique ce qu’ils ont fait. J’étais pour eux. Je connais plein de joueurs de cette équipe. La France mérite sa Coupe. L’équipe est très forte. Mbappé et Umtiti viennent du Cameroun, comme moi, Paul Pogba et Antoine Griezmann sont mes amis. Ils ont fait rêver tout un pays, donner le sourire à toute une nation. Pendant quatre ans, ils sont sur le toit du monde. C’est beau. La France peut être fière.

D’ailleurs, qui voyez-vous remporter le ballon d’or ? Pogba ? Griezmann ou Mbappé ?

Là c’est dur (rires). J’aime les trois. Je ne sais pas qui va le gagner, j’espère que ça va être un Français. Lequel ? je n’ai pas de préférence.

Vous êtes aussi un grand fan de vélo et on sait que vous avez envie d’assister à une étape du tour. Le Tour de France qui arrive sur les Champs Élysées dimanche, ça vous tente ?

Je ne sais pas si je serais encore là, mais si je suis sur Paris alors oui, je fonce voir l’arrivée. J’aime le vélo, le tour de France. C’est la meilleure course du monde avec les meilleurs coureurs. J’espère pouvoir y être. Cela ne se rate pas.

« Je veux être MVP cette saison »

C’est votre première saison complète et Philadelphie a retrouvé les playoffs. Vous devez être satisfait ?

Oui, une saison inoubliable. J’ai enfin pu montrer que j’avais le niveau et le talent pour être quelqu’un dans cette ligue. C’était long et dur de ne pas jouer pendant deux saisons, puis de ne pas faire les back-to-backs. Je me suis battu pour être fort, pour ne pas douter. Je savais que j’allais joue en NBA. Philadelphie est ma ville. Je suis Camerounais, né au Cameroun, mais je me sens chez moi à Philly. Les fans sont les meilleurs du monde, toujours derrière moi dans les bons et dans les mauvais moments. Ils aiment le sport, les Eagles ont offert le Super Bowl, les fans étaient dans la rue, je veux voir la même chose pour les Sixers. Je suis tellement heureux de faire partie de cette organisation. On a connu les playoffs. Malheureusement, on n’a pas pu aller au bout alors que l’on pouvait aller en finale, mais on a appris de nos erreurs. L’équipe est plus forte, Ben (Simmons) est fort, Markelle (Fultz) aussi. On sera prêt. On sera plus fort l’an prochain, c’est certain. Le futur est devant nous. Trust the Process, hein ! (rires).

Vous considérez-vous comme le meilleur joueur NBA aujourd’hui ?

Je suis dominant et je veux continuer à l’être. Je veux être MVP cette saison. On ne retient que les vainqueurs. Je veux gagner. Je veux chaque soir aider mon équipe et rendre fière mes coéquipiers. Chaque soir faire mal à mes adversaires et leur montrer que ce soir, c’est moi qui contrôle le game. Je connais mon rôle dans l’équipe, je suis le leader et le fer de lance des Sixers. Celui qui doit faire gagner son équipe, et ça me plait, je suis né pour ça. Tous les jours, je fais en sorte qu’un jour les gens puissent dire : ‘Joel Embiid a été l’un des plus grands joueurs de l’histoire du basket et il a aussi été champion NBA’.

Aujourd’hui, tout le monde est venu voir Joel Embiid. L’enfant de Yaoundé, devenu une super star NBA. C’est quelque chose de magique ?

Oui, comme je l’ai toujours dit, le basket et le sport en général réunissent les gens. Moi je suis connu, mais j’ai été enfant comme tous les jeunes ici. J’ai eu des rêves et j’y ai cru. J’aurais pu faire autre chose, j’étais bon au foot, au volley, mais c’est le basket mon sport et ma passion. Arriver jeune aux Etats Unis n’a pas été simple. J’ai dû affronter le regard des gens, faire en sorte de m’imposer loin de chez moi et de mon pays. C’est pas simple du tout. Je n’étais pas bon, tout le monde me dominait, mais j’ai travaillé. Je savais où je voulais aller, et je savais qu’un jour je serais tout en haut. Aujourd’hui, quand je vois les gens me demander une photo ou un autographe, je suis heureux. Cela me fait tellement chaud au cœur. J’avais des idoles moi aussi, et j’ai suivi leur exemple. J’espère qu’ils vont suivre mon exemple et faire comme moi. Joel Embiid, le jeune lion de Yaoundé est aujourd’hui si on peut le dire une « superstar » NBA.

« Je veux pouvoir montrer que je suis devenu un sportif important sur mon continent »

Le Africa Game approche, vous allez enfin pouvoir jouer sur votre continent ?

Oui, c’est juste merveilleux. De retour chez moi, en Afrique. Je veux pouvoir montrer que je suis devenu un sportif important sur mon continent. C’est le but. Et comme j’ai dit, je veux aussi montrer l’exemple, être un soutien pour les jeunes. Car ce sont eux les plus importants. Donner à tout le monde le droit de rêver à une vie meilleure, et cela peut passer par le sport et le basket. Je suis très impatient.

Avez-vous prévu de partir en vacances au Cameroun cet été ?

Oui, dix jours. Ça va me faire du bien. Revoir où j’ai grandi.

Justement, avez-vous prévu de vous pencher pendant ces vacances sur des projets à faire au Cameroun ?

J’ai des projets, mais pour l’instant je veux prendre mon temps. Je reste focalisé sur mon jeu et ma progression. Ça fait seulement quatre ans que je suis en NBA, je dois encore me développer et m’affirmer encore plus. C’est mon but numéro un. Après, bien sûr que j’ai envie de faire grandir mon pays, de développer des camps et permettre aux jeunes de vivre une histoire semblable à la mienne. Le futur sera radieux pour tout le monde, vous pouvez me croire.

Comment vous sentez-vous physiquement ?

Très bien, en grande forme. J’ai pas de bobos, je suis tous les jours à la salle pour travailler. Améliorer mes forces, être de plus en plus imprévisible pour mes adversaires. Première intersaison où je suis en bonne santé. J’ai déjà tellement évolué, je suis excité pour la saison prochaine, vraiment. Je veux être le meilleur.

On a pu le voir lors des vidéos avec Mo Bamba et Jayson Tatum…

Oui, c’était fort et intense. Deux bons joueurs. Mo est jeune, il débute mais il a du potentiel et il deviendra grand. Jayson nous a fait mal en playoffs. Il va devenir une star c’est sûr. C’est super cool de pouvoir m’entrainer avec eux.

D’ailleurs, qui a gagné les duels ?

Vous avez des doutes sur l’identité du vainqueur ? C’est moi bien entendu : Joel « The Process » Embiid ! (rires).

« J’aime dire ce que je pense, je ne veux pas que quelqu’un touche à ça »

On vous a aussi vu aller sur les playgrounds de Philadelphie jouer avec les fans et même jouer au tennis. C’est une autre facette de Joel Embiid ?

Aucune superstar ne fait cela. Enfin, si on peut me considérer comme telle. Comme j’ai dit, j’aime Phily et ses habitants. Il y a de l’amour entre nous. Si je vois des gens jouer, prendre du plaisir alors je vais aller jouer avec eux. Le Basket est mon métier mais aussi ma passion. Parfois je pars jouer au tennis avec mes amis, je regarde les terrains de basket à côté. Si ça joue, alors je pose ma raquette et je viens défier les personnes présentes. Mais toujours avec l’envie de gagner. Donc je gagne tout le temps (rires).

D’ailleurs vous venez de terminer un match de 3X3. On vous a vu comme sur les parquets NBA. Agressif, déterminé et avec un peu de trash talking de votre part. Là aussi, vous voulez gagner ?

Oui, gagner est la chose la plus importante. Je viens de jouer avec les jeunes, je suis obligé de mettre de l’énergie, justement pour éviter la défaite. J’ai grandi avec cette haine de la défaite. Si je dois te dunker dessus même aujourd’hui, alors je vais le faire. Regardez tout ce monde. Je veux que les gens ici puissent dire, « on a joué avec Joel Embiid, mais on n’a pas pu gagner » je veux pas entendre « Joel Embiid est venu perdre ici à Paris ». Je veux pas leur laisser dire ça ce soir en rentrant chez eux.

Cela vous rappelle un peu les playgrounds de Yaoundé à la Cité Verte, là où vous avez grandi ?

Oui, enfin au pays, les terrains ne sont pas les mêmes. Les paniers sont un peu cassés, il y a pas de lignes, les anneaux sont tordus. Mais ce sont des moments inoubliables. C’est là où je me suis construit, là où je suis devenu un joueur dominant en NBA. Parce que là-bas, c’est ma jeunesse. La Cité Verte, chez moi… Yaoundé dans mon cœur et dans ma tête.

Cristiano Ronaldo quitte le Real pour la Juve. Vous restez un fan de Madrid quand même ?

Bien sûr, Real a vie. Ça va être plus dur sans lui, mais c’est pas grave, Madrid reste la meilleure équipe du Monde. On s’en fiche de la Juve.

Rassurez-nous, c’est bien vous qui gérez vos réseaux sociaux ?

Oui pourquoi ? (rires) Non, c’est moi. Quand je dis vive Madrid, c’est moi. Vive la France ou j’aime la France, c’est moi. J’utilise mes propres réseaux. J’aime dire ce que je pense. Je ne veux pas que quelqu’un touche à ça. Après, parfois des personnes veulent m’aider, ils me donnent des conseils, je dis non, je donne pas mes codes. Je veux juste rester libre, quand je dis des bêtises, c’est moi. C’est aussi ça Joel Embiid.

Propos recueillis à Paris

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Philadelphia 76ers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés