NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Hornets pulvérisés à Boston

Quelle démonstration de force ! Les Celtics ont montré qu’ils savaient recevoir cette nuit et c’est Charlotte, qui restait pourtant sur cinq succès consécutifs, qui en a fait les frais en encaissant 134 points en 48 minutes, pour une quatrième victoire de suite de Boston depuis le All-Star Break (134-106).

La démonstration a été menée de main de maître par le chef d’orchestre local, Kyrie Irving, auteur de 16 de ses 34 points dans le premier quart-temps afin de donner le ton. Le reste de l’équipe a suivi, et de quelle manière (7 joueurs à 10 pts et plus), infligeant notamment un 36-20 en troisième quart à des Hornets contraints de s’incliner face à une pluie de paniers extérieurs après avoir résisté une bonne mi-temps. Aux côtés de Kemba Walker (23 pts) et Dwight Howard (21 pts), Nicolas Batum (7 pts) a encore été au service de ses coéquipiers avec 10 passes décisives.

Kyrie Irving intenable

Difficile de résister quand un tel raz-de-marée s’abat sur votre défense. En l’occurrence, Charlotte, en back-to-back, a rapidement été mis au parfum des ambitions des locaux emmenés par un Kyrie Irving tonitruant dans le premier acte.

« Uncle Drew » fait la totale aux Hornets, passe 12 des 24 premiers points de son équipe et plante quelques 3-points au passage qui font mal alors que Dwight Howard, Nicolas Batum et Marvin Williams font le nécessaire pour rester dans la course (24-22). À la sortie d’Irving, c’est Marcus Smart qui prend le relais avec brio avec un step back, un 3-points et une passe pour le panier de Marcus Morris au buzzer de la première mi-temps (37-31).

Charlotte s’accroche

On se dit que le match va être long pour Charlotte, surtout lorsque Terry Rozier et Marcus Morris alignent respectivement un step-back suivi d’un fade-away de toute beauté (51-40). Tout semble réussir aux locaux en attaque, mais la formation de Steve Clifford ne se laisse pas abattre.

Kemba Walker s’accroche avec un panier à mi-distance et un 3-points en transition pour ramener les siens à 51-47 avant de laisser le soin à Dwight Howard de dunker férocement après avoir enfoncé Aron Baynes puis d’ajouter deux points de plus, en douceur cette fois (61-57). Même si le duo Irving-Baynes finit fort en première mi-temps (67-59), Charlotte espère alors que l’orage est passé mais le pire est à venir…

Les C’s arrosent le Garden à 3-points

Les Celtics vont en effet repartir sur les chapeaux de roue au retour des vestiaires. Baynes affiche la couleur, Jaylen Brown suit avec une interception et un dunk, puis Horford conclut un 6-0 d’entrée avec un hook pour mettre les C’s sur la bonne voie (73-59). Les hommes de Brad Stevens vont ensuite livrer un véritable show derrière l’arc avec des missiles qui tombent de toutes parts sur la défense adverse. Kyrie Irving lance une première bombe, imité peu après par Jayson Tatum et Horford depuis le corner. L’écart est déjà fait (84-65), mais Irving en remet une couche en première intention en transition. Après un 2+1 de Brown qui finit d’achever les espoirs des Hornets, Marcus Smart y va de son « catch-and-shoot » 3 points sur remise en jeu pour porter la marque à 103-79.

À 12 minutes de la fin, le suspense est déjà rentré aux vestiaires et les titulaires peuvent regarder la fin du match depuis le banc. L’occasion de voir Greg Monroe dans ses œuvres d’un côté (14 pts à 6/9, 4 rbds) et le duo Carter-Williams/Bacon de l’autre, à la différence d’un Willy Hernangomez encore loin d’être à son aise (0/4), l’Espagnol n’ayant encore marqué aucun panier dans le jeu depuis son trade en Caroline du Nord.

Les Celtics sont fin prêts pour leur prochain rendez-vous à Houston samedi tandis que les Hornets seront sur le pont dès demain à Philly avant de rendre visite à Toronto dimanche.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *