Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.92LOS1.89Pariez
  • GOL1.42NEW2.88Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pistons plongent les Warriors dans le doute

Après avoir dominé les Clippers samedi soir au Staples Center, Detroit a remis le couvercle à l’Oracle Arena malgré 14 points de retard dans le troisième quart temps (115-107). Dominateurs au rebond offensif et profitant des 26 balles perdues de Golden State, dont 15 en deuxième mi-temps, les Pistons, derrière 45 points du duo Reggie Jackson – Avery Bradley et avec trois autres joueurs au dessus des 15 points, ont pu renverser la vapeur. À force de jouer avec le feu, les Warriors ont fini par se brûler malgré 84 points du trio Durant – Curry – Thompson.

Les Warriors encore tête en l’air

Avec 10 points en 5 minutes, Klay Thompson ouvre les hostilités mais les erreurs défensives de ses coéquipiers permettent aux Pistons de répondre du tac-o-tac (19-19), Les Warriors continuent leur festival d’adresse et cette fois c’est Stephen Curry qui prend le relais. Après son 3 sur 13 à 3-points lors du dernier match, l’autre Splash Brother a lui aussi la main chaude. Malgré la défense d’Avery Bradley, il finit le premier quart temps avec 15 points pour donner huit longueurs d’avance aux Warriors (35-27).

Alors qu’Andre Drummond est pour l’instant transparent, 12 points de Reggie Jackson dans le deuxième quart temps permettent à Detroit de passer devant pour la première fois du match (44-43). Si le retour de Curry et de Durant redonnent immédiatement l’avantage aux Warriors, leurs 11 pertes de balles, soit un quart de leur possession, est la raison principale pour laquelle cette rencontre est encore serrée à la pause (57-52).

Detroit et le remix de California Love 

Un 11-2 pour débuter le troisième quart temps, avec seulement une balle perdue, confirme les impressions de la première mi-temps et donnent quatorze points d’avance à Golden State (68-54). À l’image du premier lancer franc raté par Stephen Curry cette saison, les Warriors perdent toutefois leur concentration. Les pertes de balles reprennent, le rebond n’est plus contrôlé et Detroit, grâce à l’adresse de loin d’Avery Bradley, termine le quart temps sur un 10-0 pour passer devant (82-81) !

Comme la veille à Los Angeles, les Pistons continuent sur leur lancée et prennent sept points d’avance après trois minutes de jeu dans la dernière période, forçant Steve Kerr à arrêter le match. Léthargiques, les Warriors sont méconnaissables et laissent même Ish Smith pousser l’avance de Detroit à +13 (101-88) !

Comme face à Toronto et Washington, les champions en titre décident alors de se réveiller. En deux minutes, dix points de Durant les ramènent sur les talons de leurs adversaires et redonnent de la voix à l’Oracle Arena (103-101). Partis de trop loin, les Warriors ne reviendront cependant jamais plus proches. Après un 3-points manqué par Curry, Tobias Harris lui ne tremble pas derrière la ligne des 7m25 sur la possession suivante, avant qu’une interception d’Avery Bradley ne scelle définitivement l’issue de la rencontre et un week-end inespéré pour les Pistons.

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires
A lire aussi