Pariez en ligne avec Unibet
  • MEM1.34GOL3.3Pariez
  • NEW2.41POR1.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le tandem Cousins-Davis gifle les Cavaliers

Les Cavaliers sont revenus de vacances sans défense et ce sont les Pelicans qui en profitent cette fois-ci, portés par DeMarcus Cousins et son septième triple double en carrière (29 points, 12 rebonds, 10 passes). Rapidement largués, les Cavs ont pu compter sur Kevin Love (26 points, 11 rebonds) et un Dwyane Wade vintage (15 points) pour les relancer. Mais après E’Twaun Moore (24 points) et Jrue Holiday (29 points), c’est Anthony Davis (30 points, 14 rebonds) qui a plongé définitivement ses adversaires sous l’eau avec 12 points de suite dans le dernier quart-temps. Il n’y a pas eu photo cette nuit à la Nouvelle-Orléans (123-101) !

Gruyère time pour Cleveland

Une faute technique pour DeMarcus Cousins suivi d’un dunk avec la tête au niveau du cercle de LeBron James : les deux équipes rejouent des grands classiques dans ce début de match débridé. Les Cavs n’ont toujours pas réglé leur problème de défense, et c’est E’Twaun Moore de loin ou Jrue Holiday de près qui en profitent, avec un Boogie en mode distributeur avec déjà 4 passes. Logiquement, les Pelicans – et le nouveau venu Josh Smith – s’envolent et forcent Tyronn Lue à prendre un temps-morts (26-17). L’entraîneur lance sa second unit, qui réussit à faire pire : c’est une promenade de santé pour les locaux ce soir (35-22).

Impitoyables, ces derniers commencent le deuxième quart par un modèle d’action collective conclu par un tir primé de Moore et déjà une douzième passe décisive d’équipe. Dwyane Wade en a assez vu : il décide alors de prendre le jeu à son compte avec 6 points et désormais plus que 7 d’écart au tableau d’affichage (40-33). Le temps-mort pris par Alvin Gentry ne calme pas Flash, qui claque un énorme dunk en transition ! L’arrière All-Star enchaîne mais personne n’est là pour le soutenir et NOLA profite de nouveau des largesses défensives adverses pour retrouver une quinzaine de points d’avance. Dans cette première mi-temps, l’équipe a été portée par E’Twaun Moore, 18 points à 7/8 dont 4/5 de loin, pendant que Jrue Holiday marquait 17 points, à 7/8 aussi.

Magic Boogie

Les deux équipes ont inversé les rôles à la pause : Cleveland défend bien et joue avec rythme et adresse de l’autre côté tandis que les Pelicans se regardent jouer et laissent des espaces à leurs adversaires. Résultat, avec un Kevin Love qui enfile trois tirs de loin, les Cavs repassent devant en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ! Mais cette équipe de New Orleans montre qu’elle a du caractère en faisant mieux que réagir : les hommes d’Alvin Gentry reprennent les commandes de la rencontre avec un DMC déjà au bord du triple double (89-83).

Quel festival d’Anthony Davis pour lancer le quatrième quart-temps et mettre son équipe sur orbite : l’intérieur enchaîne 12 points en moins de 2 minutes (103-89) ! Le tandem Moore-Holiday enfoncent le clou et l’écart est rapidement d’une vingtaine de points. Le seul enjeu désormais : que DeMarcus Cousins aille chercher son triple double, ce que le pivot parvient à faire. Belle victoire des Pelicans, qui joueront le Magic lundi, tandis que de tristes Cavs devront se reprendre contre les Knicks demain.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New Orleans Pelicans en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés