Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Wizards – Cavaliers : le plus beau match de l’année !

Porté par un Big Three au sommet de son art, Cleveland met fin à l'invincibilité de Washington à domicile après une rencontre inoubliable.Cette nuit, les Cavs sont allés au bout d’eux-mêmes pour l’emporter au Verizon Center après prolongation sur le score ahurissant de 140 à 135, au terme du match le plus fou et le plus intense de la saison. Invaincu à domicile depuis 17 matches, Washington a longtemps cru à une nouvelle issue heureuse, portée par un Bradley Beal euphorique en attaque (41pts, 8pds) et un John Wall inarrêtable (22pts, 12pds). Mais même avec tout la bonne volonté du monde, il était sans doute impossible d’arrêter le trio adverse cette nuit, entre la prestation exceptionnelle d’Irving durant la prolongation (11 de ses 23pts), le match de mammouth de Kevin Love (39 pts, 12 rbds) et surtout celui de LeBron James, auteur de 32 points, dont 6/8 à 3 points et 17 passes décisives, nouveau record en carrière.

Le King n’a jamais aussi bien mérité son surnom tant il s’est montré dominateur jusqu’à sa sortie pour six fautes en début de prolongation. Palliant tous les besoins de son équipe, qu’il faille défendre, passer ou scorer, et ce dans n’importe quelle circonstance, comme au moment d’égaliser à 120-120, quasi au buzzer d’un fade-away à 3 points avec la planche. Le panier que tout le monde rêverait de marquer : « The Ultimate Bucket » ! C’est sans doute plus qu’une simple 35e victoire qu’ont décroché les Cavs en quête d’un second souffle, même s’ils ont perdu Iman Shumpert dans la bataille, touché à la cheville.

Ces Wizards ont du cœur

Conscients qu’il allait falloir mettre le bleu de chauffe, les Cavs démarrent très fort avec un big three concerné dès les premiers instants et un LeBron auteur d’un dunk de déménageur sur Morris en transition pour donner le ton (4-9). Mais ces Wizards ont de la ressource et se révoltent immédiatement, prenant les commandes de la partie à la faveur d’un 15-5 alimenté par les 3 points de Beal, Porter et les dunks saignants de Wall et Gortat. Pris à leur propre jeu (rapide), les Cavs laissent filer plusieurs paniers en contre et se retrouvent menés 32-26 à l’issue du 1er quart. Pour rester au contact, James s’emploie à défendre en scotchant Jason Smith, à scorer 6 points de suite mais aussi à faire briller ses coéquipiers, délivrant notamment 10 passes en première mi-temps dont plusieurs pour Tristan Thompson. Mais Washington tient la baraque, s’appuyant sur un tandem Beal-Morris au four et au moulin jusqu’à la pause (57-54, 21 points pour Beal).

Love, le sourire en coin

L’intensité monte d’un cran au retour des vestiaires et les deux équipes ne se font aucun cadeau. LeBron James et Kevin Love répondent sur le terrain aux dernières rumeurs faisant état d’un éventuel départ de l’intérieur des Cavs. LeBron fait ainsi briller son coéquipier, auteur de 15 points en 3e quart, en le servant à trois reprises avec succès dans les corners. Les Cavs passent un 16-2 pour compter jusqu’à 6 points d’avance. Mais là encore, ils trouvent du répondant avec Otto Porter (alors à 4/4 de loin) Bradley Beal (10 pts en 3e quart), ou John Wall, auteur d’un superbe drive après avoir semé Irving pour maintenir son équipe dans le coup (82-86). Au début du dernier acte, Beal et Oubre ramènent rapidement les deux formations à égalité. Après la confirmation de la blessure de Shumpert, Korver surgit au meilleur moment et permet à Cleveland de repasser devant grâce à un 3 points plein de sang-froid et un lancer punissant une technique de Scott Brooks pour en avoir clairement manqué (90-94).

Un final époustouflant

C’est à ce moment là que le match prend une tournure d’exception, les paniers les plus incroyables se succédant les uns après les autres des deux côté du parquet. Love ouvre le bal avec un fade away et un 2+1 inscrit avec toucher (96-101). Washington répond avec une sublime passe laser de Wall pour Gortat et un panier en isolation non moins superbe du meneur de DC devant Irving. Wall, Beal, puis Porter se relaient ensuite pour répliquer aux 3 points venus d’ailleurs de James (trois de suite), Korver puis Love sur la 17e passe du King (112-116). Le match est à deux doigts d’être plié, mais Beal à 3 points et Morris présent au rebond offensif font exulter le Verizon Center (118-117).

Auteur d’un match exceptionnel à tous points de vue, LeBron James tremblote enfin au moment de conclure un lay-up main gauche tout cuit mais entaché d’un énorme marcher non sifflé (#BallDontLie). A trois secondes de la fin, après deux nouveaux lancers de Wall, la mission semble impossible. Mais Love parvient à trouver James qui se place derrière la ligne et marque un shoot impossible avec la planche, en se retournant pour envoyer tout le monde en prolongation (120-120).

Irving se paie Beal

Le spectacle est au rendez-vous mais les spectateurs ne sont pas au bout de leurs surprises. Car malgré l’expulsion rapide (et étrange) de James sur une aide évitable en défense sur Beal, les Cavs n’abdiquent pas. C’est alors Kyrie Irving qui prend le contrôle des opérations, et finira par avoir à le duo Wall-Beal à l’usure avec deux tirs incroyables face à Beal pour inverser définitivement la tendance alors que Washington faisait la course en tête (133-136). Après deux derniers lancers d’ « Uncle Drew », Beal ne trouve qu’un tir difficile derrière l’arc pour tenter de forcer une nouvelle prolongation, en vain.

Même s’il est encore trop tôt pour l’affirmer, ce succès acquis sur le parquet de l’équipe en forme à l’Est sera peut-être un acte fondateur pour les Cavs dans leur mission pour le doublé. Leur prochain rendez-vous sur le parquet d’Indiana demain soir, autre formation en pleine confiance (7 succès de suite) sera un gros test de plus. Dans le même temps, les Wizards tenteront de relancer la machine à Brooklyn.

Wizards / 135 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Morris 30 6/12 0/2 3/4 1 5 6 2 6 1 2 0 15 15
O. Porter Jr. 45 8/11 5/7 4/5 0 6 6 2 3 2 2 1 25 30
M. Gortat 38 6/13 0/0 4/4 5 3 8 3 5 0 1 3 16 22
J. Wall 44 8/19 0/3 6/6 0 4 4 12 2 1 6 0 22 22
B. Beal 45 16/28 6/14 3/3 0 5 5 8 1 0 0 0 41 42
J. Smith 16 2/4 0/0 1/2 2 3 5 0 1 0 0 1 5 8
K. Oubre Jr. 28 4/10 1/3 2/2 3 4 7 0 6 4 0 0 11 16
T. Burke 6 0/1 0/0 0/0 0 1 1 1 0 0 1 0 0 0
T. Satoransky 12 0/1 0/0 0/0 0 1 1 1 1 1 0 0 0 2
Total 50/99 12/29 23/26 11 32 43 29 25 9 12 5 135
Cavaliers / 140 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
K. Love 42 11/17 6/10 11/11 4 8 12 3 3 3 4 0 39 47
L. James 42 12/18 6/8 2/5 0 7 7 17 6 2 6 2 32 45
T. Thompson 41 10/13 0/0 2/4 6 6 12 2 1 0 0 0 22 31
K. Irving 44 8/24 2/7 5/5 0 1 1 5 3 1 3 0 23 11
I. Shumpert 24 0/2 0/1 0/0 0 2 2 0 3 0 0 0 0 0
C. Frye 12 2/4 1/3 0/0 0 4 4 1 4 0 2 0 5 6
R. Jefferson 21 2/4 0/1 2/2 1 2 3 1 1 0 0 0 6 8
K. Felder 9 0/1 0/0 0/0 0 2 2 0 1 1 1 0 0 1
K. Korver 30 4/9 4/8 1/1 1 2 3 2 4 0 4 0 13 9
Total 49/92 19/38 23/28 12 34 46 31 26 7 20 2 140

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Washington Wizards en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés