Pariez en ligne avec Unibet
  • MIN4.55MIL1.22Pariez
  • CHA1.59CLE2.38Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

New York : Joakim Noah sacrifié sur l’autel du « small ball » ?

noah-knicksLa presse new-yorkaise l’appelle « L’Homme qui valait 72 millions ». Quand votre surnom contient votre salaire, ce n’est jamais bon signe. Si le contrat en or massif offert à Joakim Noah par Phil Jackson (72.6 millions sur quatre ans) est déjà un sujet de discussion, c’est que le pivot trentenaire des Knicks déçoit.

Carmelo Anthony en 4, Kristaps Porzingis en 5

Sa capacité à passer reste unique à son poste (3.7 pds de moyenne) mais le meilleur défenseur NBA en 2014 est transparent au scoring (4.3 pts) et pas assez glouton au rebond (8.5). En défense, il n’intimide pas comme il le devrait. En dix rencontres, le natif de la Grosse pomme n’est resté qu’à trois reprises plus de 30 minutes sur le parquet et Jeff Hornacek ne l’a utilisé qu’une seule fois plus de 22 minutes sur les cinq derniers matches.

Dans la victoire face aux Mavs, Joakim Noah a même débuté la seconde période sur le banc, le coach testant un nouveau cinq plus petit avec Melo en 4 et Porzingis en pivot. Face aux Pistons mercredi soir, il est possible que l’ancien shooteur du Jazz ressorte Noah du cinq après la pause si le « small ball » donne satisfaction, ce dont il est moins certain face à Andre Drummond (s’il joue…) et les autres tiges du Michigan.

Carmelo Anthony : « La ligue joue small ball, il faut s’adapter »

Devant Dallas, l’expérience a permis aux Knicks de s’imposer après avoir passé un 31-12 avec Jooks sur le banc. Logiquement, Jeff Hornacek veut donc la prolonger pour la juger sur la durée, demandant en même temps à son pivot titulaire d’être plus agressif en attaque.

« Je veux qu’il attaque le cercle, joue poste bas pour être dispo en aide quand un gars pénètre. S’il reste en dehors de la raquette, il fait ce que souhaite l’adversaire », assure-t-il dans le New York Post.

Mis sur le banc par Fred Hoiberg la saison passée avant sa blessure à l’épaule, Joakim Noah pourrait donc payer la faculté de Carmelo Anthony à jouer 4. C’est à ce poste qu’il avait majoritairement évolué en 2012-2013 dans une saison à 54 victoires, après la blessure d’Amar’e Stoudemire.

« Les grands pivots traditionnels jouent moins aujourd’hui, c’est l’évolution du jeu en NBA. La ligue joue small ball, il faut s’adapter », déclare carrément Melo.

Joakim Noah pouvait rêver meilleur retour chez lui, à New York.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires