NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CLE
ATL0:00
IND
MIA1:00
TOR
DAL1:30
CHI
DET2:00
MIN
NOR2:00
SAS
MIL2:30
POR
PHO4:00
LAC
MEM4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE3.65ATL1.27Pariez
  • IND2.5MIA1.56Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

L’an pire de Brooklyn

Brook LopezA l’opposé des Warriors et de sa construction intelligente basée sur la draft, il y a les Nets. Arrivés à Brooklyn en 2012 sous un déluge de confettis et de vodka, les Nets ont échoué dans les grandes largeurs. Pire, ils ont sérieusement compromis leur avenir en lâchant des tours de draft pour récupérer en 2013 Paul Pierce et Kevin Garnett.

Deux ans plus tard, Brook Lopez est le seul rescapé de l’effectif « bling bling » monté par Mikhail Prokhorov, et le voilà replongé dans une saison galère avec 7 défaites de suite pour débuter la saison. Une situation qui rappelle la saison 2009/10 lorsque les Nets avaient débuté la saison avec 18 revers de suite. Un record NBA…

« Le but n’est pas de paniquer et de se dire : « OK, il faut faire ça car on en est à 0v-7d » » répond le GM Billy King à propos d’un éventuel transfert en préparation. « C’est une question de compréhension et de confiance. On doit être patient, aussi difficile soit-il. Je vis à Brooklyn et cette situation ne me réjouis pas. »

Le « tanking » est inutile…

Dans Newsday, King avoue tout de même qu’il a passé quelques coups de fil mais sa marge de manoeuvre est ultra réduite. Pour les trois prochaines drafts, c’est râpé puisque leurs premiers tours 2016 et 2018 appartiennent aux Celtics, tandis que ces mêmes Celtics ont la possibilité de récupérer leur premier tour 2017. En fait, les Nets n’ont pas la main sur leurs premiers tours de draft avant… 2019 ! Inutile de « tanker », ça profitera aux Celtics.

Du côté des joueurs « transférables », seul Lopez possède une valeur marchande intéressante, et on imagine que les dirigeants ne le lâcheront pas…

En clair, les Nets semblent déjà condamnés à finir la saison avec le même effectif, même si leur GM croit au miracle.

« Si on poursuit dans la mauvaise direction, des changements seront nécessaires » annonce tout de même King. « C’est la nature du sport, et on ne peut pas rester sur la même voie. Ce n’est pas notre objectif. On étudie des choses, et si on continue de la sorte, évidemment on essaiera de changer les choses. »

Même si King parvient à monter un échange dans les semaines qui viennent, seule la prochaine free agency leur permettra de retrouver éventuellement les sommets. Mais qui voudra rejoindre une franchise aussi mal construite et sans projet sportif apparent ?

Tags →
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires