NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
TEA
LEB2:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Hakeem Olajuwon : « J’étais loin d’imaginer voir un jour la NBA en Afrique »

Hakeem OlajuwonDans le cadre de son séjour à Johannesburg pour l’Africa Game 2015, Hakeem Olajuwon fait profiter de son expertise lors de sessions matinales d’entraînement avec Serge Ibaka, Gorgui Dieng ou encore Bismack Biyombo.

L’ambassadeur nigérian de la NBA a un regard plus que légitime sur l’évolution du basket africain dans la ligue professionnelle américaine. Double champion NBA, il restera à jamais comme le premier africain sélectionné en numéro 1 de la draft (en 1984).

Quel est votre sentiment à l’abord de ce premier NBA Africa Game ?

Vous ne savez même pas à quel point j’étais loin d’imaginer voir la NBA venir en Afrique. Normalement les gens d’ici allaient en NBA, maintenant elle vient en Afrique pour jouer un match exhibition. Je pense que ça veut dire beaucoup…c’est historique…et que ça va booster l’impact du basket en Afrique.

Vous êtes l’un des pionniers du continent en NBA. Quand vous vous remémorez le chemin parcouru, quels souvenirs vous viennent en tête ?

Premièrement, en regardant les gens jouer au basket ici, je vois un amour sincère pour le jeu, de la passion ! C’est bien qu’avec cette phase de mondialisation de la ligue, il y ait de l’interaction entre les jeunes du continent et les coaches, les joueurs NBA. Il y a de la fierté à en tirer car c’est un réel progrès. Ça ne peut que faire grandir la connaissance du basketball en Afrique.

Sans aucun doute, le continent africain a d’excellents joueurs. Mais d’après vous, quelles sont les étapes à franchir pour voir ses nations aller loin dans une Coupe du Monde ou aux Jeux Olympiques ?

Ça passera par une amélioration des infrastructures. Il faut permettre aux jeunes de jouer tôt, pour qu’ils aient les sensations dès leur plus jeune âge. Souvent les joueurs africains quittent leur pays avec la taille, le talent mais en mode « brut ». En revanche, tout l’aspect technique est à développer. De meilleures infrastructures aideront à produire d’autres joueurs NBA plus facilement. Si les gouvernements peuvent apporter leur soutien, ce ne sera pas négligeable. Il faut plus de championnats, ça exposera les joueurs qui se développeront plus vite.

Propos recueillis par Pape Birame Sy à Johannesburg

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires