Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI2.25UTA1.57Pariez
  • MEM2.22LOS1.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Chris Copeland maintenu en soins intensifs après son agression

chrisVingt-quatre heures après les faits, on commence à en savoir plus sur l’agression subie par Chris Copeland à la sortie d’une boîte newyorkaise dans la nuit de mardi à mercredi.

Selon les premiers rapports de police, relayés par plusieurs médias newyorkais, Chris Copeland et son amie ont été abordés par un inconnu à la sortie de ce club, et après que le ton a monté, cet homme a sorti un couteau et a donné plusieurs coups au ventre et aux bras du joueur des Pacers.

Hospitalisé dans un état sérieux, l’ailier souffrirait d’une déchirure du diaphragme et d’une fracture du coude, contractée lors de sa chute sur le trottoir. Les médecins ont annoncé qu’il resterait en soins intensifs pendant 2 à 3 jours car ils craignent une infection liée à ses blessures. Les Pacers, qui jouaient à New York cette nuit, n’ont pas été autorisés à venir le voir.

C’est en voulant protéger Chris Copeland et en sautant sur son agresseur que son amie a aussi reçu des coups de couteau au torse et aux bras. Hospitalisée dans le même établissement, son état est jugé « stable » et ses jours ne sont pas en danger.

Les deux Hawks jugés en juin

Quant à Thabo Sefolosha et Pero Antic, interpellés le soir même, et qui n’étaient semble-t-il pas présents à la soirée, ils auraient empêché la police de faire son travail pour délimiter la scène de l’agression. Les deux Hawks seraient ainsi intervenus pour que des badauds ne filment pas Chris Copeland et son amie. Pour la police, il s’agissait plutôt d’un moyen de les empêcher de travailler, et selon le rapport de police, il a fallu quatre agents pour maîtriser Sefolosha et lui passer les menottes ! Dans l’altercation, le Suisse s’est fait une entorse à la cheville. Une information confirmée par son club.

Soutenus par leurs dirigeants et leurs coéquipiers, les deux Hawks ont été libérés mercredi, et ils passeront devant un juge le 16 juin prochain. Selon leur avocat, ils n’ont rien à se reprocher et ils n’auraient pas dû être arrêtés.

Quant à l’agresseur, âgé de 22 ans, il est désormais derrière les barreaux, et la police a retrouvé l’arme de l’agression, un couteau à cran d’arrêt.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires