NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Hawks déploient leurs ailes

Paul MillsapAprès un départ poussif (7 victoires et 6 défaites), les Hawks ont largement relevé la tête en enchaînant treize victoires en quatorze matchs (la défaite étant survenue au buzzer contre le Magic). Clairement, les Géorgiens incarnent le cauchemar du moment pour le reste de la ligue, et ont d’ailleurs accaparé la seconde place de leur conférence, avec deux matchs de retard sur les Raptors. 

« C’est un travail d’équipe, on se fiche des stats »

Toujours sous-estimés, victimes d’une médiatisation faible et d’un soutien loin d’être conséquent de la part de son public, Atlanta ne bronche pas et avance. Pourtant, individuellement, personne n’attire vraiment la lumière et aucun joueur ne fait dans le clinquant. La marque est une des mieux réparties avec sept joueurs à plus de huit points par match, dont cinq à plus de dix points. Le meilleur scoreur ? Jeff Teague et ses modestes 16,8 points par match, soit le 30e meilleur scoreur de la ligue.

« Ce n’est pas juste un ou deux gars, c’est un travail d’équipe, » explique Paul Millsap à la radio CBS Sports. « Personne ne s’occupe de savoir qui obtient la reconnaissance, personne ne se soucie des stats. Je pense que c’est ce qui explique que nous allons si bien, car personne ne se soucie de ça. Le but principal est de gagner le match, et tout le monde se concentre sur ça. »

Aussi complète en attaque que solide en défense

Difficile de contredire l’intérieur des Hawks, au regard de l’intérêt général porté au collectif. Septième équipe la plus offensive aux points par possession (106,5 / 100 poss), 4e équipe la plus adroite avec 47,3% aux tirs et 37,8% derrière l’arc, meilleure moyenne aux passes de la ligue (25,8), les Hawks ont construit une attaque fluide, faite d’altruisme et de confiance.

« Nous jouons en équipe. C’est aussi simple que ça, » poursuit Millsap. « Nous jouons en équipe, des deux côtés du terrain. C’est ce qu’une équipe peut accomplir quand chacun est concentré et sur la même page. »

En défense, c’est en effet presque aussi bien. Atlanta n’autorise que le huitième plus faible pourcentage aux tirs de la ligue à ses adversaires (44,1%), juste derrière Memphis, et n’encaisse que 97,1 points par match, soit la sixième meilleure moyenne. Comme le dit l’intérieur, les hommes de Mike Budenholzer sont sérieux des deux côtés du terrain.

« Nous avons l’un des meilleurs bancs de la ligue… »

Seul bémol : durant leur grosse remontée au classement, ils n’ont affronté que quatre équipes de l’Ouest (New Orleans, Denver, Houston et Dallas cette nuit). Si le club a remporté ses quatre oppositions, l’échantillon est trop faible pour déterminer sa force de frappe face aux équipes les plus redoutées. Néanmoins, Atlanta a déjà montré de la poigne en s’imposant successivement sur le parquet des Bulls, des Cavaliers, des Rockets et des Mavericks.

Pour Paul Millsap, la principale clé de cette nouvelle dimension se situe sur le banc.

« Je crois que nous avons l’un des meilleurs bancs de la ligue. Mike Scott, Shelvin Mack, ces gars rentrent chaque soir et donnent tout. Nous avons besoin d’un banc solide. Nous allons en avoir besoin durant notre progression et j’espère qu’ils continueront à nous aider, » insiste t-il.

Pour preuve, les trois derniers succès ont été acquis sans Jeff Teague, touché à la cuisse et remplacé au pied levé par Dennis Schroeder, preuve que les habituels remplaçants se tiennent prêts à contribuer dès le moment venu.

Les Hawks, lointains cousins des champions en titre ?

Autant d’éléments qui ne sont pas sans rappeler les Spurs dont les qualités offensives et défensives ne sont plus à démontrer et qui, eux aussi, peuvent compter sur les joueurs de rôle pour apporter leur écot, en cas de défection. À ce sujet, le fait que Mike Budenholzer, ancien assistant de Gregg Popovich, soit à la tête d’Atlanta n’est pas un hasard.

D’ailleurs, comme les Texans, ses joueurs ne tombent pas dans l’excès d’orgueil. Ils s’apprêtent à jouer ce soir contre les Clippers, avant d’enchainer dans la foulée demain contre les Bucks, une équipe prise très au sérieux par Atlanta.

« Ce ne sera pas un match facile. Nous allons devoir y aller et jouer, tout comme nous l’avons fait la semaine passée contre certaines des meilleures équipes de la ligue. Nous allons agir de la même façon avec eux. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *