Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.71DEN2.14Pariez
  • IND1.87MIA1.94Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Joyeux anniversaire Monsieur Bill Russell

bill russellAujourd’hui, Bill Russell fête ses 75 ans, et la NBA lui rend hommage sur son site, avec un article et une magnifique série de photos de sa carrière.

Pour les plus jeunes, un petit rappel s’impose car tout le monde ne connaît pas forcement ce géant du basket américain.
Bill Russell est né le 12 février 1934, et il est drafté en 1956 par les Hawks de St Louis. Mais ce gaillard de 2m06  est alors échangé, et prend la direction des Celtics, pour être sous les ordres d’une autre légende Red Auerbach, qui avait décelé en lui un potentiel intéressant.
Les Celtics, équipe qu’il ne quittera plus et qu’il va emmener au sommet avec notamment Sam Jones, Bob Cousy ou John Havlicek.

Un palmarès énorme

Dès lors commence la dynastie la plus victorieuse du sport professionnel américain ; 11 titres en 13 ans de carrière pour le pivot des Celtics, le premier en 1957, une série de 8 consécutifs (!) entre 59 et 66 et pour finir un doublé en 68-69.
Pendant ce temps, Russell remporte 5 titres de MVP dont 3 consécutifs, et devient champion olympique en 1960.12 fois All Star (MVP en 1963), il reste à ce jour le joueur le plus titré collectivement de l’histoire de la ligue et possède un palmarès qui le classe dans la caste des grands joueurs de la ligue, lors de sa retraite en 1969.
Il est même élu meilleur joueur de tout les temps en 1980 par un panel de journalistes spécialisés, l’honneur suprême.

Le défenseur ultime

Même si son palmarès est énorme, ce qu’on retient le plus souvent de Russell, c’est sa défense
Loin d’être un grand attaquant, environ 15pts/match en carrière, Russell est toujours considéré comme le plus grand défenseur de tout les temps.
Il est avec Chamberlain, le seul joueur à avoir gobé 50 rebonds ou plus dans un match (51 et aussi 2 fois 49 !!). Russell, c’est aussi 22,5 rebonds de moyenne en carrière. Seuls les contres manquent dans les livres d’histoire mais ils n’était pas comptabilisés à cette époque. En fait, il faudra attendre la saison 73-74, mais on imagine que le grand Bill a dû réussir plusieurs matchs à 10 contres et plus tant il était un intimidateur-né.
Pourquoi est-il le plus grand défenseur de l’histoire ? Car Russell a quasiment inventé une science pour la défense. Il jouait beaucoup sur le côté mental, et faisait peur a son adversaire. Il est le premier à avoir donné cette dimension là au jeu et les témoins de l’époque disent qu’il a quasiment créé le contre !

Ses duels avec Wilt Chamberlain restent historiques : l’attaquant révolutionnaire pour l’époque et d’une puissance inimaginable contre le défenseur ultime et probablement le seul à vraiment pouvoir le limiter. Leurs affrontement ont donné lieu à des duels d’anthologis dans des raquettes réduites, et à des statistiques démentielles.
Russell possédait un timing fantastique malgré sa taille, seulement 2m06 et à peine 100 kg.
Son envie de gagner le poussait chaque jour à progressé et a se sacrifier pour les autres.

Un respect immense

Quarante-ans après sa retraite, Russell reste très présent dans la ligue. Il est souvent au All-Star Week end. L’an dernier, il y avait posé avec le Big Three de Boston pour la messe annuelle mais aussi pour fêter le titre. En 2004, la ligue avait déjà fêté ses 70 ans au cours d’un temps mort du All-Star game.
En fait, Russell jouit d’un respect énorme des autres joueurs. On le voit souvent discuter avec les joueurs et se faire prendre en photos avec eux.

Pour ce qui est de la génération actuelle, il a avoué que Kevin Garnett était son joueur préféré et qu’il ne l’avait jamais déçu. Leur rencontre de l’an dernier reste un grand moment d’émotion pour tout fan des Celtics.
Son respect est aussi dû à son statut de pionnier. En effet, il est le premier entraineur noir de l’histoire de la ligue, et même entraîneur-joueur car il a continué de jouer pour les C’s alors qu’il officiait sur le banc.
Homme très élégant, amical et plein d’humour, Russell constitue un modèle en tant que basketteur et être humain.

Encore joyeux anniversaire Mr Russell.

Finals 1967 Chamberlain vs Russell

Interview Garnett & Russell (en anglais)

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés