Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Quand John Stockton envoyait le Jazz en Finals 1997 au buzzer

Le meneur du Jazz, 58 ans ce 26 mars, a réussi un des shoots les plus décisifs de l’histoire de la NBA en finale de conférence 1997 contre les Rockets.

Parmi les joueurs dominants les plus atypiques de l’histoire NBA, on retrouve John Stockton. Un « monsieur Tout-le-monde » petit (1m85), léger (77 kilos), sans qualités athlétiques hors du commun, que rien ne prédestinait à briller autant en NBA. Et pourtant, en 19 saisons avec le Jazz, il va s’imposer comme un des joueurs les plus solides, réguliers et monstrueux sur le plan statistique de tous les temps.

Un monstre de régularité

Deux statistiques le prouvent à merveille : sur les 1 526 matches de saison régulière joués entre 1984 et 2003, il en a disputé 1 504 ! Il n’a manqué que quatre matches en 1989-1990, puis 18 en 1997-1998. Ensuite, avec 15 806 passes et 3 265 interceptions, il reste encore à ce jour le meilleur passeur et intercepteur de l’histoire de la NBA.

Le sommet de sa carrière se trouve sans doute dans la finale de conférence 1997. Dans le Game 6 à Houston plus précisément. Les deux équipes s’affrontent afin d’obtenir un ticket pour les Finals face aux Bulls. Contre Hakeem Olajuwon et Charles Barkley, John Stockton livre sa meilleure prestation de la série, avec 25 points et 13 passes.

Surtout, toujours en compagnie de son fidèle Karl Malone, il inscrit 13 des 19 derniers points d’Utah pour permettre aux siens de rester en vie dans le « money time ». Les trois derniers sont entrés dans la légende de la franchise de Salt Lake City, mais aussi de la NBA.

L’hommage de Charles Barkley

Il reste 2.8 secondes à jouer et le tableau d’affichage est bloqué à 100 partout. Après un écran (pas forcément licite) de Karl Malone pour le libérer, il reçoit la balle, pose un dribble pour se rapprocher de la ligne à 3-pts et envoie face à un Charles Barkley trop loin pour totalement le gêner.

Le buzzer retentit, la balle entre dans le panier : le Jazz est en Finals ! « Je ne sais pas si je peux décrire ce moment », livre notamment le héros après la rencontre. « C’est une sensation incroyable. »

Beau joueur, Charles Barkley reconnaît la supériorité de son adversaire. « Voilà pourquoi Stockton est un des cinq meilleurs joueurs que j’ai affrontés dans ma carrière. C’est un dur à cuire. La meilleure équipe a gagné et le meilleur joueur de cette série était John Stockton. » 

Ce shoot est un des plus décisifs de l’histoire de la NBA puisqu’il est parmi les sept qui ont permis de conclure une série, avec notamment les exploits de Damian Lillard, Michael Jordan et Kawhi Leonard.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Utah Jazz en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés