NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
MIN2:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DAL1.82MIN2Pariez
  • IND3.4BOS1.29Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kyrie Irving va devoir se faire violence

NBA – Depuis le début de la série face au Thunder, Kyrie Irving ne tourne qu’à 15 points de moyenne avec seulement 12 tirs pris par rencontre. Une discrétion qu’il met sur le compte de sa justesse face à la défense adverse.

Kyrie IrvingOn pointe du doigt les performances moyennes de Darius Garland aux Cavaliers, ou de Karl-Anthony Towns aux Wolves, mais Kyrie Irving ne réalise pas une grande série face au Thunder.

Au service du collectif, le meneur des Mavericks tourne à 15 points de moyenne après quatre rencontres. C’est onze unités de moins qu’au premier tour face aux Clippers, et c’est 10 de moins qu’en saison régulière. Pourtant, pour franchir l’obstacle du Thunder, Dallas a impérativement besoin des points de Kyrie Irving. D’autant que ça enlève de la pression des épaules d’un Luka Doncic blessé et fatigué.

« Kyrie est en NBA depuis 13 ans. Il sait comment marquer. Il sait quand il faut le faire » le défend Jason Kidd. « Pour nous, il s’agit de le mettre en position de réussir et j’espère qu’il pourra se lancer un peu plus rapidement… C’est important que Kyrie puisse avoir la possibilité d’obtenir des tirs, surtout des shoots ouverts. Mais Kyrie va jouer son jeu, à un niveau élevé, et nous sommes convaincus qu’il sera prêt pour le cinquième match et qu’il nous mettra en position de gagner. »

Seulement trois tirs à 3-points pris par match

Et si ce Game 5 était donc le match de Kyrie Irving, lui qui n’a pas dépassé les 22 points dans cette série ? Comme l’explique Jason Kidd, le plus important est de lui offrir la possibilité de shooter, alors qu’Oklahoma City a volontairement choisi de pousser le duo Doncic/Irving à lâcher le ballon.

Face au Thunder, Kyrie Irving prend 12 tirs en moyenne, dont 3 seulement à 3-points. Contre les Clippers, ils prenaient plus de 18 tirs par rencontre, dont 8 à 3-points.

« On joue juste » assure l’ancien meneur des Cavaliers. « Je vois trois défenseurs devant le ballon à chaque fois que je sors d’un écran. Ils sortent beaucoup sur moi, et ça m’oblige à lâcher la balle. Pour Luka, ils ont décidé que Lu Dort le collerait tout le temps, de manière agressive et physique. Pour nous deux, il s’agit donc de trouver les bons spots, et de rester agressifs. Il s’agit aussi de bien jouer l’un pour l’autre. Parfois, j’aide Luka, parfois il m’aide, et on se crée chacun des opportunités, et ça entraîne l’équipe avec nous. »

Mais pour l’instant, c’est plutôt l’équipe qui entraîne Kyrie Irving, et les Mavericks peuvent remercier des PJ Washington, des Tim Hardaway Jr ou encore des Dereck Lively II pour leur capacité à prendre le relais. « Je dois féliciter mes coéquipiers. Jusqu’à présent, ils m’ont soutenu, mais aussi Luka » reconnaît Kyrie Irving.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →