Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Lu Dort : « Ça nous montre qu’on a une chance »

NBA – En français dans le texte, Lu Dort revient pour nous sur l’excellent début de saison du Thunder et sur les ambitions du Canada à Paris.

Lu DortLe Thunder a depuis avalé les miles pour se rendre sur la côte Est, avec deux défaites dans les valises à Atlanta et Brooklyn, mais mercredi soir, l’ambiance était plus qu’au beau fixe dans l’Oklahoma. Lu Dort et les siens surfaient sur une série de cinq victoires d’affilée, et non des moindres ce soir-là face aux cadors de l’Est, les Boston Celtics.

Pilier du vestiaire d’OKC depuis son arrivée, non drafté, en 2019, l’arrière canadien nous a accordé quelques minutes pour faire le point sur le début de saison très convaincant du Thunder, mais aussi sur ses objectifs et un retour en playoffs qui s’annonce de plus en plus imminent. Sans oublier la sélection canadienne qui peut aussi nourrir de grosses ambitions pour les prochains Jeux Olympiques.

Lu, vous êtes finalement deuxième de la Conférence Ouest, est-ce qu’on peut dire que vous êtes en avance sur vos temps de passage ? Ou étaient-ce vos attentes de début de saison ?

Honnêtement, on n’avait pas vraiment d’attente. Notre mentalité, c’est d’attaquer chaque match avec la volonté de gagner. On dépasse actuellement les attentes, c’est vrai, mais on continue à prendre les matchs les uns après les autres, et on veut toujours être compétitif.

Vous avez battu Minnesota, le premier de l’Ouest et Boston, le premier de l’Est, quasiment coup sur coup, ça vous permet tout de même de vous situer par rapport aux plus grosses écuries de la Ligue ?

Ça nous montre qu’on a une chance. Ce sont des équipes qui font les playoffs chaque année, et elles ont connu beaucoup de succès. Le fait qu’on soit capable de les jouer, de les bousculer et de les battre aussi, ça nous montre qu’on est capable de jouer à ce niveau-là.

Vous n’avez pas encore de vécu collectif en postseason, est-ce que ça ne va pas être un manque important pour les playoffs de cette année ?

C’est sûr. Les playoffs, c’est une autre saison. La foule, l’atmosphère, tout est différent ! On sait que ça sera un petit peu plus dur pour nous. On a des bons gars, des bons joueurs ici. On va être capable de s’adapter.

« On veut aller [à Paris] et entrer nos noms dans l’histoire »

Vous faites partie des plus anciens de l’équipe, vous avez été un témoin privilégié de cette ascension fulgurante ces deux dernières années, quelle est votre perspective ?

Oui, j’en suis très heureux, c’est le travail qui paye. Dans mon cas, c’est ce qui m’a permis d’être là où j’en suis maintenant. Je savais que les premières années allaient être difficiles, ça serait dur à cause du plan que la franchise avait. Mais on a travaillé fort pour en arriver là. Les efforts ont payé.

Personnellement, vous êtes devenu un titulaire en puissance dans le profil du « 3&D », votre progression à 3-points était la clé pour y arriver ?

C’est sûr. Au début de ma carrière, ce n’était pas facile car c’était un nouveau poste à apprendre. Dans ma tête, c’était le travail. Je savais qu’un jour, j’allais être capable de shooter à 3-points avec constance. C’est vraiment une question de travail et de confiance.

Vous avez fait partie de la belle aventure du Canada à la dernière Coupe du monde, en battant notamment la France et en allant chercher la première médaille internationale du pays depuis 1936. Et il y a les JO qui se profilent, en France à Paris ?

Oui, on va jouer en France. On va aller là-bas et essayer de jouer la médaille d’or. Ça va être fou. Et puis, surtout parce qu’on a des gars qui sont vraiment impliqués [avec une charte de trois ans]. Dès le début de l’été [dernier], on a tous décidé de mettre de côté les vacances et nos familles pour être pleinement concentré sur Team Canada. On veut aller [à Paris] et faire entrer nos noms dans l’histoire. À la Coupe du Monde, on n’a pas gagné l’or mais on est quand même rentré avec le bronze. On apprend encore à tous jouer ensemble, c’était notre première compétition vraiment avec ce groupe. On a beaucoup de chances de grandir encore.

Sachant que Team Canada a une vraie touche Thunder avec votre duo avec Shai [Gilgeous-Alexander]…

C’est ça. Tu as besoin d’un leader dans chaque équipe. Et quand tu as un leader comme Shai, c’est facile de le suivre.

Propos recueillis à Oklahoma City

Luguentz Dort Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 OKC 36 23 39.4 29.7 79.2 0.7 1.6 2.3 0.8 2.7 0.9 0.6 0.1 6.8
2020-21 OKC 52 30 38.7 34.3 74.4 0.7 2.9 3.6 1.7 2.6 0.9 1.5 0.4 14.0
2021-22 OKC 51 33 40.4 33.2 84.3 0.8 3.4 4.2 1.7 2.9 0.9 1.7 0.4 17.2
2022-23 OKC 74 31 38.8 33.0 77.2 1.7 2.9 4.7 2.1 3.3 1.0 1.2 0.3 13.7
2023-24 OKC 79 28 43.8 39.4 82.6 0.9 2.7 3.6 1.4 2.9 0.9 0.9 0.6 10.9
Total   292 29 40.3 34.7 79.4 1.0 2.8 3.8 1.6 2.9 0.9 1.2 0.4 12.8

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités