Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Gradey Dick poursuit son adaptation en G-League

NBA – Peu mobilisé dans la rotation des Raptors, et peu efficace quand il joue, Gradey Dick fait donc ses armes dans l’antichambre de la ligue.

Malgré un statut de « lottery pick », puisqu’il a été sélectionné par les Raptors en 13e position de la dernière Draft, Gradey Dick peine à lancer sa carrière en NBA. Après plus d’un mois dans sa saison rookie, le shooteur passé par Kansas ne tourne en effet qu’à 3.9 points par match (24.4% à 3-points), malgré 14.7 minutes par match.

Pour garder le rythme et surtout la confiance, le jeune arrière/ailier de Toronto passe donc aussi du temps avec les Raptors 905, l’équipe affiliée au club canadien en G-League, tout en continuant à prendre part aux matchs de l’équipe première. Un rythme forcément difficile à tenir pour un jeune de 20 ans qui vient de quitter l’université et tente encore de s’acclimater à un tout nouvel environnement professionnel.

« Je continue de dire que c’est surtout le calendrier », a en effet confirmé Gradey Dick. « On est sans arrêt en déplacement. De temps en temps, il y a une petite série de matchs à domicile, mais globalement on a le sentiment de dormir dans une ville différente chaque soir. C’est le plus gros challenge. Mais c’est un challenge positif. »

Un meilleur rythme en G-League

En tout cas, si l’ancien Jayhawk assure que les difficultés « logistiques » sont les mêmes en NBA et en G-League, il est en revanche, pour le moment, indéniablement bien plus à l’aise et efficace sur un terrain de l’antichambre de la Grande Ligue. Logique, puisqu’il joue beaucoup plus (37 minutes par match), et que son rythme y est donc bien meilleur. Tout comme sa productivité, alors que son style de jeu reste inchangé.

« Je joue dans ce même rôle [de shooteur], mais à une fréquence beaucoup plus élevée. Sur un échantillon de possessions plus important », ajoute-t-il, lui qui tourne en effet à 15 points par match avec les 905 en G-League. « Avec plus de minutes, il y a plus de tirs à prendre. Mais je veux toujours m’assurer que ce sont des bons tirs. »

En interne, on prône en tout cas la patience. C’est d’ailleurs pour cela que les staffs des deux équipes (Raptors et 905) appliquent les mêmes préceptes de jeu, tant offensifs que défensifs. Pour que des joueurs comme Gradey Dick, qui va sans doute passer toute sa saison rookie à faire l’aller-retour, ne soit pas perturbé.

« Quand nous avons des joueurs qui sont assignés en G-League, ou en ‘two-way contract’, ils évoluent dans le même système, avec nous ou avec les 905 », conclut Darko Rajakovic. « Cela les aide pour leur ajustement. Concernant Gradey, j’aime ses progrès, match après match. Il commence à peine à trouver son rythme. »

Gradey Dick Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2023-24 TOR 60 21 42.5 36.5 86.3 0.5 1.8 2.2 1.1 1.5 0.6 0.8 0.0 8.5
Total   60 21 42.5 36.5 86.3 0.5 1.8 2.2 1.1 1.5 0.6 0.8 0.0 8.5

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →