Pariez en ligne avec Unibet
  • ORL2.9CHA1.39Pariez
  • BOS1.51WAS2.52Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Usman Garuba, le futur intérieur à tout faire des Rockets

NBA – Arrivé en cours de ligue d’été en provenance des JO de Tokyo, Usman Garuba a déjà impressionné par ses qualités défensives. Peut-il devenir le Draymond Green des Rockets avec son profil atypique ?

Des Jeux olympiques de Tokyo, à huis clos, à la ligue d’été de Las Vegas, la ville de tous les vices, il n’y a parfois qu’un pas. Que le rookie espagnol des Rockets, Usman Garuba, a franchi allègrement malgré le décalage horaire et les longues heures d’avion…

Comme Juhann Begarin chez les Celtics, Garuba n’était pas forcément attendu pour ce tournoi estival mais l’intérieur du Real Madrid ne voulait pas manquer l’occasion de découvrir sa nouvelle équipe et son nouveau défi professionnel, à seulement 19 ans !

« C’était très important pour m’adapter à la ligue », a réagi Garuba dans la Houston Chronicle. « C’était une bonne expérience parce que c’est un environnement différent de celui de l’Europe. La NBA est un jeu différent, avec des entraînements différents. C’était important pour moi de voir ça. »

« C’est un défenseur à part avec les atouts physiques dont il dispose »

Auteur d’un match ultra complet pour la dernière des Rockets sur le Strip, avec 8 points, 10 rebonds, 6 passes, 5 interceptions et 1 contre, Garuba a laissé entrevoir tout son potentiel de poste 4 fuyant, voire carrément de pivot pour un cinq « small ball », dans le moule d’un Draymond Green chez les Warriors.

Avec 4 points, 8 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 1 contre de moyenne en trois apparitions rapides en ligue d’été, Garuba n’a certes pas encore montré son meilleur visage. Mais ce que les Rockets ont pu voir leur a déjà bien plu !

« Je l’apprécie énormément. Principalement pour avoir traversé la planète pour être ici », explique Will Weaver, le coach des Rockets, dans Gigantes. « A son arrivée, il a dit : ‘Je veux jouer, je veux aider, je me fiche de ce que je dois faire, dis-moi simplement ce que tu veux que je fasse, mais je veux jouer’. Il est venu me voir plusieurs fois pendant le match en me disant : ‘Coach, je veux jouer. Je vais bien. Mettez-moi sur le terrain.’ Et mon seul souhait était qu’il ait suffisamment d’essence pour jouer quand ça compte. Et quand il a fini, je me suis approché de lui et je lui ai dit : ‘Tu vois, tu avais besoin de cette énergie pour réussir ce contre. C’est la raison pour laquelle je t’ai remis sur le banc plus tôt’. Et il m’a répondu : ‘Je ne suis pas d’accord, coach, mais je le respecte’. Il est comme ça, c’est un défenseur à part avec les atouts physiques dont il dispose, et il l’a montré à différents moments aujourd’hui. »

« Une expérience inestimable pour Usman et Sengun »

Infatigable rebondeur et poseur d’écrans, Garuba devrait former un duo intérieur (formé à l’école européenne) très intéressant pour l’avenir avec le jeune Turc Alperen Sengun. De plus, les qualités défensives et le jeu de col bleu de l’ancien madrilène devraient pouvoir se marier harmonieusement avec les artistes offensifs que sont Jalen Green, ou Kevin Porter Jr.

« Ça s’est bien passé globalement », confirme le GM, Rafael Stone. « Tous nos gars ont pu jouer un petit peu. Ça aurait été bien d’avoir tous nos joueurs depuis le début mais ça n’a pas été le cas depuis un an et demi… Mais à part ça, je pense que ça a été une expérience inestimable pour Usman et Sengun. Ça leur a donné une chance de s’acclimater aux Etats-Unis un petit peu. Ou à Josh [Christopher] de s’habituer au basket pro. Et pour Jalen, il a montré qu’il était plus que prêt. »

C’est donc une « mission accomplie » pour les jeunes Rockets à Las Vegas. Le projet de reconstruction prend bonne tournure à Houston. Un projet dans lequel Usman Garuba devrait s’inscrire en majuscules…

A lire aussi