Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kentavious Caldwell-Pope et Montrezl Harrell comme à la maison à Washington

NBA – Les deux recrues des Wizards vont retrouver des attaches dans la capitale américaine.

Si Russell Westbrook soulignait le bonheur de jouer à domicile sous le maillot des Lakers, il ne sera pas le seul à avoir cette sensation. Échangés contre la superstar, Kentavious Caldwell-Pope et Montrezl Harrell vont également se sentir comme chez eux avec les Wizards.

Si Caldwell-Pope n’est pas originaire de Washington, il retrouve dans la capitale l’un de ses amis les plus proches avec Bradley Beal. « Brad est un de mes meilleurs amis. On se connait depuis qu’on a 15 ans donc on a déjà cette relation. Ça va être fun de jouer avec un ami et aussi de vivre à DC. »

« C’est vraiment comme jouer à la maison »

Comme son coéquipier, Harrell n’est pas né à Washington mais il a passé quelques temps en Virginie lors de ses années lycéennes. Depuis, le sixième homme de l’année 2020 a vagabondé en NBA en s’éloignant de plus en plus de sa Caroline du Nord natale. « Depuis que je suis en NBA, je n’ai jamais été aussi proche de ma famille », souligne-t-il pour NBC Sports. « C’est vraiment comme jouer à la maison », estime l’intérieur de 27 ans.

De ce fait, ce « retour aux sources » va lui faire du bien selon ses dires. « Je suis vraiment très attaché à la famille, à la loyauté et au dévouement. Et j’ai l’impression que c’est tout ce que représente la région de DC. Cette région s’est construite dans l’adversité avec du courage, de la détermination et du travail. »

Chez les Wizards, l’ancien Laker pense pouvoir apporter les qualités physiques et mentales que sa jeunesse lui a inculquées. « Je joue dur grâce à l’endroit d’où je viens. C’était un environnement difficile et peu de personnes réussissent vraiment à s’en sortir. Je suis béni et chanceux d’être sorti de ça et de jouer au jeu que j’aime. »

Pour « KCP », c’est son entente avec Beal qui servira à cette franchise revancharde. « On se parle tous les jours depuis l’échange », explique le shooteur. « Nous sommes tous les deux heureux et sur la même longueur d’ondes par rapport à ce qu’on peut faire avec cette équipe. Nous avons beaucoup de morts de faim qui ne demandent qu’à jouer. »

A lire aussi