Tokyo
2020
Tokyo
2020
USA
AUS
FRA
SLO
SF 23
SF 24
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Coaching | Le alley-oop parfait pour Deandre Ayton

NBA – Les Suns avaient besoin d’un système parfait pour arracher la victoire lors du Game 2 face aux Clippers. De l’écran de Devin Booker à la passe de Jae Crowder, tout fut parfaitement réalisé.

C’est le système parfait. Avec 0.9 seconde au chronomètre, et un point de retard, les Suns n’avaient aucune marge d’erreur sur leur ultime stratégie, ligne de fond, afin d’arracher la victoire.

Et tout s’est passé comme Monty Williams pouvait le rêver. Le coach a expliqué avoir « piqué » ce système à Brett Brown, avec lequel il a travaillé à Philadelphie, et Joe Prunty. Le design est simple, car il y a de toute façon peu de temps pour le mettre en place. Il s’agit d’un système à eux options principales : soit Devin Booker sur le côté gauche du terrain si la défense « switche », soit Deandre Ayton au alley-oop si la défense ne change pas.

Car tout le système repose sur l’écran au centre du terrain que Devin Booker doit poser sur Ivica Zubac, qui suit un Deandre Ayton qui vient de poser un écran pour Cameron Johnson.

Touché au nez, l’arrière a avoué qu’on ne lui avait jamais demandé de poser un écran sur un tir décisif, mais c’est un élément de surprise important, et son écran est solide, ce qui est essentiel. Beaucoup de joueurs n’aiment pas poser des écrans, et le font à moitié, mais sur des actions de ce genre, c’est la garantie de rater le coche.

Quelle passe de Jae Crowder !

Pour le reste, Gibson Pyper détaille très bien les erreurs de Los Angeles sur l’action. Chargé de gêner Jae Crowder sur la remise en jeu, grâce à sa taille, DeMarcus Cousins n’est pas bien placé, en ne couvrant pas la passe vers le cercle. Les Clippers ne veulent surtout pas lâcher Devin Booker, qui a suffisamment de temps avec 0.9 seconde au chrono pour shooter, et décident donc de ne rien « switcher », mais cette stratégie ouvre la porte au alley-oop.

En 2017, les Suns avaient ainsi rappelé à l’univers NBA qu’il n’y a pas de « goaltending » sur les remises en jeu, et Jae Crowder pouvait donc lancer la balle dans le cercle pour que Deandre Ayton la rattrape.

Sauf qu’il fallait que tout s’enchaîne parfaitement, avec un écran de Devin Booker suffisamment solide pour libérer Deandre Ayton, et surtout une passe dans le timing et l’angle parfaits dans la foulée. Celle-ci frôle ainsi le panneau mais elle finit exactement au bon endroit pour permettre à Phoenix de l’emporter. Le système parfait.

Tags →
A lire aussi