Matchs
hier
Matchs
hier
PHI109
NOR107
CHI121
BOS99
CHA122
ORL112
MIA121
MIN112
MIL141
HOU133
DAL110
CLE90
UTH127
DEN120
PHO121
NYK102
POR89
LAL85
SAC102
SAS109
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND2.13WAS1.75Pariez
  • TOR2.52MEM1.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Déjà All-Stars, Brandon Ingram et Zion Williamson doivent se comporter en leaders

Les Pelicans vont devoir hausser le ton pour se qualifier pour la « postseason », et pour Stan Van Gundy, ça passera par un duo de leaders plus solide, en défense notamment.

Les Pelicans restent sur trois victoires consécutives, soit leur deuxième meilleure série de la saison, mais Stan Van Gundy n’a pas vraiment aimé ce qu’il a vu après la victoire contre les Sixers. À Cleveland, New Orleans avait aussi un peu joué avec le feu pour finalement imposer son rythme dans le dernier quart-temps et l’emporter 116-109.

Ce qui l’a surtout mis hors de lui, c’est le manque d’investissement défensif de ses deux leaders, Zion Williamson et Brandon Ingram, un élément qui constituera peut-être la clé de la fin de saison de la franchise de Louisiane.

« J’espère qu’aucun des deux n’est satisfait ce qu’il a apporté ce soir. J’espère vraiment que c’est le cas, parce que c’est ce qu’ils doivent ressentir », avait-il déclaré alors que le tandem des Pels avait combiné 65 points. « Ils doivent attendre mieux d’eux-mêmes. Et je crois qu’ils en ont conscience. Aucun des deux n’est entré dans le match défensivement. Ce sont les deux « franchise player ». Ils doivent montrer la voie. Pour être capable de mener, ils doivent donner l’exemple, et pas seulement sur le plan offensif. »

Une exigence à la hauteur de l’enjeu

Les Pels avaient alors livré une prestation un peu plus maîtrisée face à Sacramento (117-110) avec encore un tandem Ingram-Williamson au four et au moulin (64 points). Stan Van Gundy a souligné des progrès, mais a également mis en avant les 8 pertes de balles du duo. Ce qu’a compris Zion Williamson, c’est que le stratège de New Orleans essayait surtout de maintenir les standards de ses deux leaders le plus haut possible.

« C’est juste Stan qui voit notre potentiel. Il voit le niveau d’excellence que nous pouvons atteindre. Je suis content qu’il nous ait dit ça. Moi et B.I., nous voulons qu’il continue à nous coacher comme ça, qu’il continue à nous dire les choses que nous pouvons faire mieux. Si nous voulons être là-haut avec les grands, nous avons besoin d’entendre ces choses », a confié Zion Williamson

Alors que l’infirmerie continue de se remplir, James Johnson (poignet) ayant rejoint Josh Hart, Nickeil Alexander-Walker et Lonzo Ball, Stan Van Gundy sait que son équipe se présente à un dernier tournant d’une saison pleine de rebondissements et que Brandon Ingram et Zion Williamson vont devoir faire plus que briller en attaque si les Pelicans veulent voir la postseason. Bonne nouvelle, leur complicité s’affirme au fil des semaines.

Bien cibler l’adversaire

« Je pense qu’il s’agit simplement de connaître le jeu, de repérer les duels qu’on a eu en première mi-temps, en troisième ou quatrième quart-temps, et de savoir ce qu’il faut faire » explique Brandon Ingram. « Dans ces quelques derniers matches, on savait ce qu’on voulait comme duels, et on savait comment les attaquer, et on savait quel en serait le résultat, qu’il s’agisse pour nous d’aller au lay-up ou de prendre un 3-points. »

En fait, Brandon Ingram s’occupe du jeu au large, et Zion Williamson ne tire que dans la raquette. Il ne shoote quasiment plus à mi-distance ou à 3-points, et il laisse ça à son alter-ego. Il ne leur reste plus qu’à trouver la même combinaison en défense, à la fois dans l’aide mais aussi dans la défense sur le un-contre-un.

Actuellement onzièmes à l’Ouest, les Pelicans vont notamment aborder une double-confrontation face aux Knicks, une formation face à qui il faudra enfiler le bleu de chauffe. Viendra ensuite une triple confrontation face aux Warriors sur les deux dernières semaines qui fera office de dernier grand test pour l’accession aux dix premières places. Des confrontations peut-être décisives pour accéder au « play-in ».

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Zion Williamson 61 33.2 61.1 29.4 69.8 2.7 4.5 7.2 3.7 2.7 0.9 0.6 2.2 27.0
Brandon Ingram 61 34.3 46.6 38.1 87.8 0.6 4.3 4.9 4.9 2.5 0.7 0.6 2.0 23.8
Lonzo Ball 52 31.7 41.6 37.8 80.0 0.6 4.2 4.7 5.8 2.2 1.5 0.6 1.9 14.6
Eric Bledsoe 65 29.9 41.9 34.8 70.9 0.4 3.0 3.4 3.7 1.6 0.8 0.3 1.6 12.0
Nickeil Alexander-walker 41 20.7 41.8 34.8 75.0 0.2 2.8 3.1 2.0 1.4 1.0 0.5 1.9 10.2
Josh Hart 47 28.7 43.9 32.6 77.5 1.1 6.9 8.0 2.3 1.0 0.8 0.3 2.4 9.2
J.j. Redick 31 18.6 40.7 36.4 95.7 0.1 1.6 1.7 1.3 0.8 0.3 0.1 1.2 8.7
James Johnson 16 24.3 40.8 25.0 64.5 0.8 3.1 3.9 2.1 1.3 0.9 1.1 3.0 8.6
Isaiah Thomas 3 16.1 33.3 25.0 100.0 0.3 1.0 1.3 1.7 2.0 0.3 0.0 1.0 7.7
Steven Adams 58 27.7 61.4 0.0 44.4 3.7 5.2 8.9 1.9 1.3 0.9 0.7 1.9 7.6
Willy Hernangomez 41 17.0 56.9 10.0 68.6 2.3 4.2 6.6 0.9 0.6 0.4 0.5 1.3 7.0
Jaxson Hayes 54 15.3 65.6 42.9 78.7 1.4 2.7 4.0 0.5 0.7 0.4 0.5 1.7 6.6
Naji Marshall 26 19.8 37.8 37.3 69.4 0.3 3.8 4.1 2.6 0.9 0.8 0.3 1.7 6.4
Kira Lewis, Jr. 48 16.1 38.5 34.0 80.0 0.2 1.0 1.1 2.2 0.6 0.7 0.2 1.5 6.0
Wesley Iwundu 14 13.7 36.8 12.5 80.0 0.4 2.1 2.5 0.4 0.8 0.4 0.1 1.4 3.0
James Nunnally 6 6.1 40.0 33.3 50.0 0.3 0.8 1.2 0.3 0.2 0.0 0.0 0.2 2.0
Nicolo Melli 22 11.0 25.4 18.9 85.7 0.5 2.0 2.6 1.1 0.3 0.4 0.0 1.3 2.0
Wenyen Gabriel 15 7.0 33.3 36.4 55.6 0.6 0.9 1.5 0.5 0.7 0.3 0.2 0.9 1.7
Sindarius Thornwell 14 5.2 33.3 33.3 0.0 0.1 0.3 0.4 0.3 0.3 0.4 0.1 0.2 1.2
Will Magnay 1 3.3 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0 0.0 1.0 0.0

A lire aussi