NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI
DAL1:00
BRO
ORL1:30
NYK
SAC1:30
MEM
LAC2:00
DEN
WAS3:00
MIL
NOR3:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.52DAL2.62Pariez
  • BRO1.22ORL4.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

En perdant Markelle Fultz, le Magic a cassé son élan

Depuis la blessure de son meneur de jeu, la franchise floridienne n’a plus gagné un match. Ce moment a coupé les jambes du Magic, même si les limites de l’équipe restent plus profondes.

Depuis presque deux semaines, le Magic ne répond plus. La défaite de lundi soir contre les Knicks est la sixième de suite. Pour Steve Clifford, ce n’est pas un hasard si le dernier succès remonte à la victoire contre Cleveland le 6 janvier dernier. C’est ce soir-là que Markelle Fultz s’est rompu un ligament croisé antérieur…

« On ne va pas se mentir et j’en ai parlé franchement avec le groupe récemment », expliquait le coach à l’Orlando Sentinel il y a quelques jours. « La blessure de Markelle nous a fait beaucoup de mal. On a d’autres joueurs blessés, mais contre Brooklyn, ce fut la première fois depuis ce match contre Cleveland qu’on a retrouvé des sensations, qu’on a vraiment eu une chance d’avancer. »

Nikola Vucevic, excellent depuis le début de saison, confirme que cette blessure a cassé la dynamique du groupe.

« On avait fait un bon début de saison, on pensait pouvoir construire là-dessus. Sa saison est terminée et ce fut une grosse gifle pour nous. Car il n’est pas absent pour un ou deux mois, il ne reviendra pas. Ça va être dur, on doit trouver une solution. Ça nous a touchés pendant quelques matches, mais c’est comme ça. On doit avancer. »

Un calendrier bientôt abordable

Les absents dont parlait Steve Clifford, ce sont, en plus de Fultz, Jonathan Isaac lui aussi écarté pour l’intégralité de la saison suite à sa rupture d’un ligament croisé du genou dans la « bulle », puis Evan Fournier, qui vient de manquer neuf matches de suite à cause de son dos. Le Magic est déplumé et forcément ça pèse.

Surtout que le début de saison réussi, jusqu’à cette victoire contre Cleveland donc (6 succès en 8 matches), était en trompe-l’œil. Les adversaires battus étaient moyens, Washington et Cleveland deux fois ou encore Oklahoma City, et dès que le niveau est monté (Houston, Dallas, Boston, Milwaukee, Brooklyn), on a vu que la franchise floridienne avait des limites, encore plus frappantes avec les absents.

Les prochains matches, moins rudes, contre Minnesota, Indiana, deux fois Charlotte et Sacramento doivent permettre de relancer la machine. « La réalité, c’est qu’on n’a pas beaucoup de marge d’erreur et c’est très bien », estime le coach. « Il y a beaucoup d’autres équipes dans le même bateau. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |