Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Malcolm Brogdon confirme que la saison démarrera le 22 décembre ou le 18 janvier

Vice-président du syndicat des joueurs, le meneur des Pacers confirme que la saison reprendra soit juste avant Noël, soit pour le « Martin Luther King Day ».

D’un côté, la NBA et les propriétaires veulent reprendre le 22 décembre, pour pouvoir jouer à Noël, puis reprendre un rythme normal à partir de la saison suivante. Ils sont suivis par des joueurs qui n’ont pas joué depuis mars et sont impatients de retrouver les terrains. De l’autre, une bonne partie des joueurs présents dans la « bulle » voudraient une vraie intersaison, et proposent plutôt une reprise pour le « Martin Luther King Day », le 18 janvier.

« Ce sont les deux options », a confirmé Malcolm Brogdon, vice-président du syndicat des joueurs. « Nous allons soit commencer pour le MLK Day, ce vers quoi poussent beaucoup de joueurs, soit le 22, pour Noël. Mais la grande différence, ce sont les revenus. Les revenus, et essayer de remettre la saison sur les rails pour commencer la prochaine dans cette fourchette de septembre-octobre. Je pense donc que les deux parties font des calculs sur le montant des recettes perdues pour chaque date potentielle, et nous devrons trouver un accord et partir de là. »

La NBA estime que reprendre avant Noël pourrait permettre de récupérer 500 millions de dollars supplémentaires.

De plus, cela permettrait d’éviter d’empiéter sur les Jeux olympiques et de se retrouver à nouveau en concurrence directe avec la NFL pour la fin de saison.

Dans tous les cas, la ligue et le syndicat des joueurs ne devraient pas trouver d’accord d’ici ce soir quant à la reprise et aux montants du « salary cap » et de la « luxury tax ». Malcolm Brogdon confirme ainsi que les deux camps vont sans doute repousser la date-butoir afin de négocier quelques jours de plus.

« La façon dont les discussions se déroulent, c’est une question super compliquée, et il y a beaucoup de choses à équilibrer. Il y a beaucoup de cerveaux qui travaillent en collaboration sur ce sujet, des deux côtés. Cela va donc prendre un certain temps. Pas forcément quelques semaines, mais au moins quelques jours de plus. »

LEXIQUE

Salary cap : c’est la masse salariale définie par la NBA. Pour la prochaine saison, elle était annoncée à 115 millions de dollars, mais pourrait donc baisser jusqu’à 95 voire 85 millions. Les franchises NBA ont la possibilité de la dépasser lorsqu’elles prolongent leurs propres joueurs ou via des « exceptions ».

Luxury tax : en NBA, le salary cap n’est pas strict, et la NBA autorise les franchises les plus riches à dépasser le seuil fixé avec une marge de tolérance d’environ 20%. En l’occurrence, l’an prochain, les franchises auraient normalement pu dépenser jusqu’à 139 millions de dollars. Ensuite, pour chaque dollar dépensé au-dessus de ce plafond, les franchises doivent verser la « luxury tax » à la NBA. Une sorte d’impôt qui peut coûter très cher, et les candidats au titre paient généralement chaque année plusieurs dizaines de millions de dollars. Une somme reversée ensuite aux franchises, bonnes élèves, qui n’ont pas payé la « luxury tax ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés