Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers veulent tenter d’effacer le salaire de Luol Deng de leurs comptes

Los Angeles tente d’effacer les 10 millions de dollars restants à payer à Luol Deng de ses comptes, arguant d’une blessure ayant mis fin à sa carrière. Pas sûr que ça fonctionne…

C’était l’un des pires contrats signés à l’été 2016, où l’explosion du « salary cap » avait permis à de nombreuses équipes de surpayer un bon nombre de joueurs. Recruté par les Lakers pour 72 millions de dollars sur quatre ans, Luol Deng n’y joua finalement qu’un seule saison, avant d’être carrément écarté de la rotation…

En 2018, il fit même une croix sur 7,5 des 36,5 millions restants sur son contrat pour quitter Los Angeles.

Mais les Lakers veulent tenter d’économiser encore 10 millions de dollars, que l’ancien All-Star des Bulls (2012 et 2013) doit toucher (au total) les deux prochaines saisons, la franchise californienne ayant étiré son contrat sur quatre ans, en 2018, grâce à la « stretch provision ». Pour cela, ils défendent l’argument que l’Anglo-Soudanais a subi une blessure l’ayant poussé à la retraite, lors de sa dernière saison à Los Angeles, ce qui effacerait son contrat de leur masse salariale, même si le retraité toucherait toujours son argent, payé par des assurances.

Une démonstration qui risque d’avoir du mal à convaincre, Luol Deng ayant par la suite signé avec les Wolves de Tom Thibodeau, avant d’y disputer une vingtaine de rencontres.

LEXIQUE

Stretch provision : mesure qui permet à une franchise de couper un joueur et d’étaler le restant de son salaire sur plusieurs saisons pour éviter de plomber son salary cap sur une seule saison.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés