Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les 15 ans du dress code : le jour où la NBA avait interdit le col roulé

Le 17 octobre 2005, la NBA mettait en place un dress code très strict pour les joueurs en civil sur le banc, mais aussi pour les tenues portées en conférence de presse.

C’est au lendemain de la triste et célèbre bagarre entre les Pistons et les Pacers au Palace d’Auburn Hills que la NBA avait décidé d’instaurer un « dress code » très strict pour les joueurs. Le 17 octobre 2005, la NBA veut redorer son image et elle décide de s’en prendre aux tenues des joueurs qui arrivent au match avec des bagues, des chaînes, des Timberland… Clairement, la NBA veut se démarquer de la culture hip-hop, et certaines stars, dont Allen Iverson, prennent ça pour des attaques personnelles, voire racistes. Un « dress code » toujours en vigueur aujourd’hui même si la NBA a depuis lâché la bride, permettant aux joueurs d’arriver aux matches ou de se présenter en conférence de presse avec des tenues plus décontractées et personnelles.

Mais ce qu’on oublie, c’est que la NBA était même allée plus loin dans les interdictions, et cinq ans plus tard, c’est Stan Van Gundy qui s’était fait prendre par la patrouille. On est en septembre 2010, à quelques semaines du début de saison, et la NBA lui reproche de mettre des cols roulés ou des sous-pulls lorsqu’il est sur le banc du Magic ! « Je veux qu’ils donnent au moins mon nom à cette règle » avait réagi SVG. « Les joueurs ont leurs « Bird Rights ». Larry Bird a donné son nom à cette règle. Je veux que ce soit la règle Van Gundy (Van Gundy Rule)« .

Tenue correcte exigée

On est alors au début des camps d’entraînement, et la nouvelle surprend évidemment tout le monde. Doc Rivers ne comprend pas non plus cette décision. « Je n’aime pas ça… J’aime vraiment le style de Stan. Je trouvais que Stan avait imposé un style, et il devrait rester comme ça. Je trouve ça bien. Je trouve d’ailleurs que personne ne s’habille mal. Je trouve que les coaches s’habillent très bien. Mais si la NBA estime qu’il y a besoin d’être plus formaté, ça me va. »

A l’époque, la NBA veut imposer la chemise pour tous les coaches, et elle trouve les cols roulés de Van Gundy trop décontractés. Le coach d’Orlando reçoit quelques soutiens, et finalement la NBA fera marche arrière, apportant des précisions sur la tenue correcte exigée pour les entraîneurs.

  • Une chemise habillée à manches longues ou courtes avec un pull habillé
  • Un pantalon habillé ou un jean
  • Des chaussures de ville ou bottes (à l’exclusion des baskets et des sandales) avec chaussettes
  • Les cols roulés sont acceptés

En revanche, les T-shirts sous une veste sont interdits, et Van Gundy en avait pris acte : « Quelles que soient les règles, je vais essayer de m’habiller aussi confortablement que possible. Ce n’est vraiment pas quelque chose qui m’a agacé quand ils ont établi la règle. Je vais juste m’habiller aussi confortablement que possible. Je ne m’inquiète pas vraiment pour ça. Quoi qu’ils me disent, je le porterai. »

Dix ans après, dans la « bulle », la NBA avait autorisé les coaches à porter les tenues les plus confortables possibles… Même chose pour les joueurs qui pouvaient être en short et polo. Même les claquettes-chaussettes étaient de mise.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés