Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Kyrie Irving, leader de la fronde contre la reprise de la saison !

Bien que blessé et « out » pour la saison, Kyrie Irving est la voix de la résistance au retour de la NBA à la fin juillet.

Récemment, au cours d’un appel entre différents membres de la Ligue, dirigeants et représentants des joueurs, Kyrie Irving a soulevé plusieurs questions banales. « Est-ce que je pourrai venir dans les gradins pour soutenir mes coéquipiers ? »« Est-ce que je peux faire du sauna pour ma rééducation sur le campus ? »« Est-ce que je pourrai manger ce que je veux ? »

Des interrogations qui cachent à peine un doute grandissant sur plusieurs conditions du tournoi final. Un avis discordant partagé par une partie des joueurs NBA et qui est tout simplement de ne pas jouer ce tournoi final.

« Je ne suis pas en faveur d’aller à Orlando », a ainsi déclaré Kyrie Irving pour Shams Charania. « Je m’oppose au racisme systématique et tout ce bordel. Il y a quelque chose qui ne sent pas bon… Que nous l’admettions ou pas, en tant que noir, nous sommes une cible dès qu’on se lève le matin. »

Carmelo Anthony, mais aussi Dwight Howard, Malcolm Brogdon, Joel Embiid, CJ McCollum, Mike Conley ou encore Spencer Dinwiddie émettent également des doutes alors que la situation sanitaire n’est pas résolue. Même si la majorité des joueurs semble encore en faveur de la reprise, l’annonce officielle de la ligue était-elle prématurée ?

« Si ça vaut le coup de reprendre, faisons-le. Mais faisons-le ensemble. Trouvons le juste milieu car il y a des arguments des deux côtés » a expliqué Kyrie Irving dans une nouvelle conférence qui a réuni 80 joueurs !

La reprise du sport ou la lutte sociale ?

Selon ESPN, un autre joueur majeur a soulevé un autre problème, lié aux manifestations actuelles. Il s’agirait de Dwight Howard. « Une fois qu’on aura repris le basket, l’actualité passera du racisme systémique aux stats qu’on aura fait dans la nuit. C’est un moment crucial, pour nous, de jouer et d’avoir un impact sur ce qui se passe dans nos communautés. On se demande : Où et comment pouvons-nous avoir le plus grand impact ? »

En clair, les joueurs pourraient envoyer un message fort en refusant de reprendre la saison, et il s’inscrirait dans la lutte sociale et politique actuelle contre le racisme et les violences policières. Car, une fois dans la bulle, ils ne pourront plus être au contact de la population et participer à d’éventuelles manifestations. En acceptant de rejouer, ils pourraient donner l’impression de privilégier leurs affaires plutôt que la réforme profonde de la société. Certains joueurs ont déjà annoncé qu’ils étaient prêts à faire une croix sur leur salaire pour aller au bout de leurs idées.

Président du syndicat des joueurs, Chris Paul a participé à cette réunion, et il a pu constater que le camp des joueurs contre la reprise avait pris du volume. Il a aussi pu constater que les plus jeunes avaient aussi des inquiétudes sur l’état physique et psychologique. Il a aussi pu voir que les plus jeunes avaient le sentiment qu’on leur forçait la main, et que seuls les « anciens » décidaient pour les autres.

La réunion de cette nuit devrait donc laisser des traces, et il faut s’attendre à ce que certains joueurs exigent un vote plus général sur la reprise de la saison, et non plus simplement une décision prise par le président et les représentants des joueurs, sur la base de consultations officieuses.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   1 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés