Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Onze, douze, treize joueurs… Retour sur les plus gros échanges depuis 2000

Un gros « trade » impliquant 12 joueurs a eu lieu la nuit dernière, entre les Rockets, les Hawks, les Wolves et les Nuggets. Est-ce un record en NBA ? Focus sur les plus gros échanges depuis 2000.

Cela faisait huit ans qu’un aussi gros trade n’avait pas eu lieu en NBA : douze joueurs impliqués dans le départ de Clint Capela aux Hawks avec quatre franchises qui multiplient les échanges de joueurs pour s’entendre. Pour autant, il ne s’agit pas d’un record puisque 13 joueurs ont déjà été échangés dans un transfert, à deux reprises : en août 2005 et en février 2011. Ces transactions XXL ne sont pas monnaie courante dans la Ligue puisque, depuis 2000, il n’y en a eu que six impliquant dix joueurs ou plus. Souvenirs.

21 février 2008 : 11 joueurs impliqués pour relancer les Cavs de LeBron James

  • Les Cavaliers reçoivent Ben Wallace, Delonte West, Wally Szczerbiak et Joe Smith
  • Les Bulls reçoivent Shannon Brown, Drew Gooden, Larry Hughes et Cedric Simmons
  • Les Supersonics reçoivent Adrian Griffin, Donyell Marshall et Ira Newble

« Trade deadline » 2008. Finalistes en 2007, les Cavaliers de LeBron James vivent une saison pour le moins compliquée. Pour relancer la machine, ils décident de monter un trade pour récupérer l’expérimenté Ben Wallace, le shooteur Wally Szczerbiak, le vétéran Joe Smith et le jeune Delonte West. Après avoir disposé des Wizards au premier tour, les Cavs finiront par s’incliner en sept matchs face aux Celtics, futurs champions, lors des demi-finales de Conférence. Cleveland ne réussira pas à faire mieux qu’en 2007.

Les Bulls et les Sonics se retrouvent eux avec plusieurs éléments de rotation, sans qu’un joueur ne sorte véritablement du lot.

20 septembre 2000 : 12 joueurs impliqués, dont Patrick Ewing qui quitte son New York

  • Les Supersonics reçoivent Patrick Ewing
  • Les Lakers reçoivent Horace Grant, Emanual Davis, Greg Foster et Chuck Person
  • Les Knicks reçoivent Glen Rice, Travis Knight, Lazaro Borrell, Vernon Maxwell, Vladimir Stepania et Luc Longley
  • Les Suns reçoivent Chris Dudley

Un Patrick Ewing en fin de carrière comme joueur vedette de cette transaction à quatre équipes. Les Sonics décident de l’associer à Gary Payton, le franchise player local. Mais à 38 ans, le grand Pat n’est plus le joueur dominant qu’il était. Seattle n’atteindra même pas les playoffs et le pivot signera avec Orlando à l’été 2001.

Dans ce trade, les Lakers obtiennent Horace Grant, qui sera leur ailier-fort titulaire tout au long de la saison. Une saison couronnée de succès pour la bande de Kobe Bryant et Shaquille O’Neal, qui finiront champions en 2001. Le deuxième de leurs trois titres consécutifs.

Pour les Knicks et les Suns, ce trade ne restera pas dans les mémoires. Il servira juste à écorner l’image de New York, qui aura traité une de ses légendes d’une bien mauvaise façon.

10 août 2012 : 12 joueurs impliqués pour faire venir Dwight Howard aux Lakers

  • Les Lakers reçoivent Dwight Howard, Earl Clark et Chris Duhon
  • Les Sixers reçoivent Andrew Bynum et Jason Richardson
  • Les Nuggets reçoivent Andre Iguodala
  • Le Magic reçoit Nikola Vucevic, Arron Afflalo, Maurice Harkless, Al Harrington, Josh McRoberts et Christian Eyenga

L’un des transferts marquants des années 2010. À l’époque, pour retrouver les sommets après deux ans sans titre, les Lakers veulent construire une superteam autour de Kobe Bryant et Pau Gasol. En plus de Steve Nash, Dwight Howard débarque ainsi à Los Angeles dans un deal à quatre équipes. Problème : la mayonnaise ne prendra jamais, « D12 » décevra et il s’en ira à Houston un an plus tard.

Pour faire de la place à Superman, Andrew Bynum, l’un des meilleurs pivots de NBA en 2012, est envoyé à Philadelphie. Mais il n’aura jamais porté le maillot des Sixers à cause de ses nombreuses blessures aux genoux. Des Sixers qui s’étaient alors séparés de leur couteau-suisse Andre Iguodala pour le faire venir…

Finalement, c’est peut-être le Magic qui s’en sort le mieux dans ce trade. Ils récupèrent notamment Nikola Vucevic, qui explosera et deviendra même All-Star en Floride. Aujourd’hui, « Vooch » évolue toujours à Orlando et il est le meilleur joueur de la franchise.

4 février 2020 : 12 joueurs impliqués et tout pour le small-ball à Houston

  • Les Rockets reçoivent Robert Covington et Jordan Bell
  • Les Hawks reçoivent Clint Capela et Nenê Hilario
  • Les Wolves reçoivent Malik Beasley, Juancho Hernangomez, Evan Turner et Jarred Vanderbilt
  • Les Nuggets reçoivent Shabazz Napier, Gerald Green, Noah Vonleh et Keita Bates-Diop

Les Rockets de Mike D’Antoni ne jurent que par le « small ball » et le shoot à 3-points. Et ce trade en est la preuve puisque les Texans décident de se séparer de leur pivot titulaire, Clint Capela, pour récupérer un ailier « 3&D » de qualité en la personne de Robert Covington. Jordan Bell débarque aussi à Houston pour « combler » une partie du vide laissé par Capela.

Quant aux Hawks, ils tiennent enfin un poste 5 capable de prendre des rebonds, de protéger le cercle et de conclure les alley-oop de Trae Young et consorts. Le Suisse est peut-être le joueur qui manquait à Atlanta pour enfin viser les playoffs.

Les Nuggets et les Wolves obtiennent eux plusieurs joueurs de banc, en quête de temps de jeu et qui auront envie de se montrer avant de négocier un nouveau contrat à l’été 2020.

2 août 2005 : 13 joueurs impliqués pour offrir un banc au Heat

  • Le Heat reçoit Antoine Walker, Jason Williams, Andre Emmett, James Posey et Roberto Duenas
  • Les Celtics reçoivent Albert Miralles, Curtis Borchardt et Qyntel Woods
  • Les Grizzlies reçoivent Eddie Jones et Raül López
  • Le Jazz reçoit Greg Ostertag
  • Les Hornets reçoivent Rasual Butler et Kirk Snyder

Cinq équipes, treize joueurs. À ce jour, il s’agit du trade le plus volumineux de l’histoire. À l’époque, Shaquille O’Neal vient de re-signer pour cinq ans à Miami. Mais la franchise floridienne manque de profondeur de banc pour aller loin en playoffs. Pour y remédier, Pat Riley décide de récupérer cinq joueurs, dont Antoine Walker, Jason Williams et James Posey, à l’été 2005. Et cette transaction s’avérera décisive puisque le Heat décrochera le titre un an plus tard, grâce à l’apport précieux de ses trois nouveaux…

Les quatre autres franchises impliquées récupèrent elles aussi des joueurs de rotation. Sauf que, contrairement à Miami, ceux-ci ne leur permettront pas d’atteindre les sommets.

22 février 2011 : 13 joueurs impliqués, la fin du Melodrame

  • Les Knicks reçoivent Carmelo Anthony, Chauncey Billups, Corey Brewer, Renaldo Balkman, Anthony Carter et Shelden Williams
  • Les Nuggets reçoivent Danilo Gallinari, Wilson Chandler, Raymond Felton, Timofey Mozgov et Kosta Koufos
  • Les Wolves reçoivent Eddy Curry et Anthony Randolph

Treize joueurs là aussi, mais seulement trois équipes impliquées. Et ce trade concerne cette fois-ci plusieurs joueurs majeurs, dont Carmelo Anthony. L’ailier souhaite jouer à New York, la ville dont il est originaire. Il force son départ de Denver pour former un duo redoutable (sur le papier) avec Amar’e Stoudemire. Finalement, cette association n’aura pas l’effet escompté et les Knicks ne disputeront pas une seule finale de Conférence avec Melo…

Quant aux Nuggets, ils ne récupèrent que des joueurs confirmés et qui auront un rôle déterminant avec la franchise du Colorado. En particulier lors de la saison 2012-13, la troisième meilleure de l’histoire de Denver.

Pour ce qui est des Wolves, ce transfert ne restera pas dans les annales. Ils récupèrent Eddy Curry, qui ne jouera jamais pour eux, et Anthony Randolph, qui ne restera qu’un an et demi dans le Minnesota.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atlanta Hawks en 1 clic

Miami Heat en 1 clic

New York Knicks en 1 clic

Los Angeles Lakers en 1 clic

Houston Rockets en 1 clic

Philadelphia 76ers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés