Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Malgré l’optique des JO, Goran Dragic ne reviendra pas en sélection nationale

La Slovénie devra faire sans son meneur gaucher pour tenter d’obtenir sa qualification pour les prochains Jeux olympiques l’été prochain.

« S’ils me veulent et qu’ils ont besoin de moi, je changerai probablement d’avis. » Cette déclaration de Goran Dragic remonte à mai 2018. Le meneur slovène laissait ainsi la porte ouverte à un éventuel retour en sélection nationale, quelques mois après le sacre européen de 2017 et l’annonce de sa retraite internationale.

On ne doute pas que la Slovénie veuille encore de lui aujourd’hui, en vue d’obtenir une qualification pour les prochains JO. Sauf que Goran Dragic a refermé la porte. À 33 ans, le gaucher, désormais remplaçant à Miami, estime ne plus pouvoir tenir physiquement le rythme de l’enchaînement NBA puis compétition internationale.

« Plus jeune, j’ai montré à mon pays que j’étais fidèle à l’équipe nationale, peu importe qui était dans la sélection, » rappelle celui qui était déjà présent avec le Slovénie lors de la Coupe du monde 2006. « J’étais là, qu’on ait une bonne ou une mauvaise équipe. J’ai le sentiment d’avoir donné tout ce que j’avais et à ce stade de ma carrière, mon corps n’est plus le même et je dois être intelligent. »

Luka Doncic, leader attendu

Sous-entendu ne pas tirer sur ce corps qui va être beaucoup sollicité dans les mois à venir. Privé de playoffs la saison passée avec le Heat, le Slovène est très bien parti pour y retourner en avril prochain. Aussi, si les Jeux olympiques ont pu motiver Goran Dragic, la Slovénie doit passer par le tournoi qualificatif, donc des matches supplémentaires, pour s’y inviter. Ce qui serait une première dans l’histoire du basket slovène.

« Je suis occupé avec mes enfants cet été et je les fais toujours passer en premier, » continue-t-il. « Je dois être intelligent. J’ai joué durant 12, 13 ans non stop. Nous avons une équipe nationale jeune et ils doivent grandir en groupe avec Luka (Doncic) comme leader. Il doit être le leader et permettre à cette équipe de grandir ensemble. »

Le Maverick a récemment confirmé sa présence pour ce rendez-vous. Son équipe est dans un groupe composé de la Pologne et l’Angola, et devra croiser la Lituanie, la Corée du Sud et le Venezuela à Kaunas.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés