Matchs
hier
Matchs
hier
ORL112
PHI97
CHA117
MEM119
BOS140
WAS133
HOU102
LAC93
MIN129
SAS114
LAL69
GSW57
POR64
TOR61
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.14MIA1.71Pariez
  • MIL1.1CHI7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Nikola Jokic a répondu aux critiques, et c’est tombé sur Joel Embiid

Le duel entre les deux meilleurs pivots de la NBA a tourné à l’avantage du Serbe.

Remonter un déficit de 21 points dans le dernier quart-temps, contre une des meilleures équipes de la ligue : Mike Malone ne pouvait qu’apprécier l’état d’esprit de son groupe à l’issue de sa victoire miraculeuse contre Philadelphie.

L’entraîneur avait prévenu ses troupes avant la rencontre qu’il allait falloir se battre justement. « Si on est soft ce soir et qu’on ne bosse pas pour avoir des tirs ouverts, qu’on ne se bat pas pour s’approprier les spots où l’on veut le ballon, ils vont nous en voler et nous forcer à jouer sur les talons. On ne peut pas jouer ainsi. » Un avertissement qui aurait pu s’appliquer à Nikola Jokic s’il n’avait pas le soutien de son entraîneur : il n’est pas aussi dominant que l’an passé et il était critiqué sur sa défense depuis le début de la saison.

Des critiques auxquelles le Serbe a répondu de très belle manière : plus à l’aise à la passe qu’au scoring en première mi-temps, il a finalement réussi à prendre feu dans le quatrième quart-temps avec 16 de ses 26 points inscrits dans les douze dernières minutes, dont ce tir de la gagne à une seconde du buzzer. « Il a été agressif tout au long de la partie, jusqu’à ce game winner » souligne Mike Malone.

Le dernier mot pour le Joker

« Je comprends que Nikola soit un sujet de conversation constant : c’est notre meilleur joueur » note le coach. « Il a été phénoménal ce soir, des deux côtés du terrain. Il a accepté le défi de défendre sur Joel Embiid. » Et le Camerounais a fait les frais de ce sursaut d’orgueil.

En défense déjà, le 7e au dernier vote du MVP n’a pas réussi à contenir le 4e dans le dernier quart. Et s’il est parvenu à mettre quelques points précieux dans le money time, il a eu beaucoup de mal à bouger Nikola Jokic. Et quand il a réussi, sur le dernier ballon qui aurait pu sauver les Sixers, les arbitres lui ont sifflé passage en force.

Une erreur selon lui…

« J’ai vu le replay, je n’ai pas vu de faute. La siffler à ce moment du match, c’est un peu n’importe quoi, d’autant que c’est lui qui m’accrochait avant ça » assure-t-il. « Je suis plutôt lourd. Il faut vraiment me pousser pour se débarrasser de moi. J’ai le sentiment qu’il m’a poussé un peu trop fort » explique le Joker, qui a eu le dernier mot.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés