Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

D’Angelo Russell est prêt à devenir un « winner » à Golden State

Le meneur de jeu ne sait pas encore quel sera son rôle avec les Warriors, mais il est certain que la mayonnaise va prendre.

Alors que la mode est aux duos en NBA, les Warriors compteront encore quatre All-Stars en puissance dans leurs rangs l’an prochain : Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green combinent 14 sélections, la recrue D’Angelo Russell seulement une, mais il n’a que 23 ans, et encore beaucoup de potentiel à exploiter.

« Je n’ai pas de limites » assure-t-il chez HoopsHype. « Je suis jeune, j’essaie encore de trouver ma place dans cette ligue et de progresser tous les jours. »

Le meneur espère que les Warriors lui feront franchir un nouveau cap, après celui atteint la saison dernière à Brooklyn. « C’est une question d’opportunité, l’an passé je pouvais être moi-même sur le parquet grâce au coaching staff » souligne-t-il. Même s’il n’a pas encore évoqué son rôle avec Steve Kerr, il pense retrouver cette précieuse liberté chez les Dubs. « J’ai discuté un peu avec lui, mais rien de bien sérieux. On n’a pas parlé de mon rôle. Mais il arrive à tirer le meilleur de ses joueurs. Ce qui compte, c’est l’opportunité, et c’est un entraîneur qui te permet de faire ce que tu sais faire de mieux. »

Son trio avec Stephen Curry et Klay Thompson ? « Digne d’un jeu vidéo »

C’est en partie pour cela qu’il a choisi Golden State, pour s’amuser dans un système en mouvement, comme celui qui lui a permis de briller à Brooklyn. « La ligue a tellement changé, il n’y a plus de postes prédéfinis. Il faut des basketteurs simplement, qui ne sont pas concentrés sur une seule tâche (…) Je peux jouer sans avoir à me soucier d’avoir le ballon en main, sortir du banc, peu importe. Je joue au basket. Si j’ai la balle, je crée, sinon, j’essaie de me mettre en position pour créer. Je pense que ça fonctionne comme ça. »

De toute façon, avec autant de talents, il n’y a pas besoin de se soucier du partage des tâches, c’est d’ailleurs pour cela que Steve Kerr envisage de conserver la paire Curry-Russell sur le terrain quand Klay Thompson reviendra de blessure. « C’est digne d’un jeu vidéo. Tu as trois gars qui shootent très bien à 3-points (…) Ça vaut plus que deux points, donc c’est plus facile pour gagner. » Ce dernier mot est très important pour l’ancien Laker et Net, qui a remporté un petit match de playoffs en quatre saisons professionnelles et possède un bilan de victoires inférieur à 30% en carrière. En mode éponge, il veut apprendre de tous les Hall of Famers qui vont l’entourer et avancer un peu plus sur le devant de la scène.

« J’ai essayé de trouver un endroit où je puisse m’installer et je suis excité… Je suis plus qu’excité ! Ils ont été cinq fois de suite en Finals, ils gagnent tout le temps, c’est un truc que je veux ajouter à mon CV : devenir un ‘winner’. La première étape était de rejoindre une équipe de ce calibre. Je crois que ça va bien fonctionner. Je suis prêt à inverser la tendance. »

D'Angelo Russell Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 LAL 80 28 41.0 35.1 73.7 0.6 2.8 3.4 3.3 1.8 1.2 2.5 0.2 13.2
2016-17 LAL 63 29 40.5 35.2 78.2 0.5 3.0 3.5 4.8 2.1 1.4 2.8 0.3 15.6
2017-18 BRK 48 26 41.4 32.4 74.0 0.6 3.3 3.9 5.2 1.9 0.8 3.1 0.4 15.5
2018-19 BRK 81 30 43.4 36.9 78.0 0.7 3.2 3.9 7.0 1.7 1.2 3.1 0.3 21.1
Total   272 29 41.9 35.3 76.2 0.6 3.1 3.7 5.1 1.9 1.2 2.8 0.2 16.5
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés