Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Torrey Craig, le pari gagnant de Mike Malone

Auteur de 18 points et d’une grosse défense sur DeMar DeRozan, l’ailier des Nuggets a brillé pour sa première titularisation en playoffs.

Finalement, Will Barton n’aura pas survécu à une troisième contre-performance. L’arrière/ailier des Nuggets a retrouvé son rôle de joker, et pour le remplacer, Mike Malone avait plusieurs options. Il a finelement opté pour Torrey Craig, déjà titularisé en saison régulière, et il s’en est expliqué.

« D’abord, je voulais mettre Torrey sur DeRozan, et Gary Harris sur Derrick White. Nos deux meilleurs défenseurs extérieurs sur leurs deux meilleurs extérieurs » s’est justifié le coach de Denver. « Par ailleurs, je ne voulais pas changer le rythme de Malik Beasley, ni casser la cohésion entre Monte Morris et Mason Plumlee. J’avais besoin de quelqu’un de physique, qui se bagarre, prêt à tout donner sur le terrain, et c’est ce qu’il a fait. Il a été phénoménal des deux côtés du terrain ».

Bruce Bowen comme modèle

Exemple même du « 3-and-D », Torrey Craig a donné raison à son coach en frustrant DeMar DeRozan, tout en apportant 18 points avec un 5/7 à 3-points ! « Je me souviens que je lui avais dit l’année dernière que Bruce Bowen avait joué aux Spurs, qu’il était capable de défendre sur plusieurs postes, et qu’il était devenu un shooteur prolifique à 3-points » raconte Mike Malone. « Je lui ai dit que s’il voulait rester longtemps en NBA, il lui fallait ajouter le tir à 3-points dans son jeu. »

Passé par l’Australie et la Nouvelle-Zélande à sa sortie de l’université, Torrey Craig est arrivé aux Nuggets via les Summer Leagues en 2017 puis il a intégré le groupe grâce à un « two-way contract ».

Au départ il devait rester 45 jours en NBA et passer l’essentiel de son temps en G-League, et le voilà qui débute son premier match de playoffs à 28 ans pour permettre aux siens de gagner à San Antonio pour la première fois depuis 2012.

« À l’époque, j’étais à l’école en train d’apprendre à écrire » sourit Torrey Craig, avant de revenir sur son adresse longue distance : « On doit juste continuer de shooter. Tous les jours, on shoote. Tous les jours, après chaque entraînement, on shoote. C’est juste une question de vraiment le faire. Et une fois que vous en mettez quelques-uns, votre confiance se met en place. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denver Nuggets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés