NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
WAS1:00
PHI
DEN2:00
MIA
ATL2:00
POR
NYK4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.14WAS1.66Pariez
  • MIA1.19ATL4.35Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Celtics enfin en ordre de marche

L’association de Kyrie Irving, Jaylen Brown, Gordon Hayward, Jayson Tatum et Al Horford ne fonctionnait pas en saison régulière. Mais c’est comme ça que Boston a plié le Game 3.

Alors que les Pacers n’étaient qu’à une possession (90-87), Brad Stevens a décidé de terminer le Game 3 avec le cinq majeur que tout le monde attendait en début de saison : Kyrie Irving, Jaylen Brown, Gordon Hayward, Jayson Tatum et Al Horford.

Une bonne idée car ce groupe a parfaitement géré la fin de rencontre, pour prendre un avantage de 3-0 dans la série.

« Honnêtement, ça montre juste tout le chemin parcouru, en terme de maturité en tant que groupe », expliquait le meneur.

Il faut dire qu’en saison régulière, ce cinq n’a jamais vraiment fonctionné. Son efficacité défensive en 145 minutes, au total, était pourtant bonne (94.6 points encaissés sur 100 possessions), mais son efficacité offensive était par contre très faible (93.2 points marqués sur 100 possessions), pour un NetRating de -1.4 !

Difficile d’expliquer pourquoi cinq joueurs aussi talentueux pouvait afficher la pire efficacité offensive des 15 combinaisons les plus utilisées par Brad Stevens, mais force est de constater qu’à Boston, cette saison, abondance de biens n’a pas aidé.

« Quand ce groupe a débuté la saison, c’était horrible »

Gordon Hayward semblait encore au ralenti suite à sa blessure, Jaylen Brown alternait les périodes où il refusait les tirs et d’autres où il tirait trop, Jayson Tatum se précipitait sur des shoots compliqués, Kyrie Irving avait du mal à alterner son scoring et la mise en place du jeu collectif, et Al Horford était lui gêné par son genou en début de saison.

Bref, c’était compliqué, et il a fallu beaucoup, beaucoup plus de temps que prévu pour que ce groupe arrive à jouer ensemble.

« Notre état d’esprit, c’est que peu importe qui est sur le terrain, nous nous faisons tous confiance, nous allons sur les bons spots, et nous faisons toutes les petites choses pour récoler la victoire », assure Kyrie Irving. « Quand il y a ce type de camaraderie, où tout le monde parle lors des regroupements, où tout le monde se sent bien et exécute les choses, tant défensivement qu’offensivement, ça rend les choses plus faciles. »

Forcément. Il faudra quand même voir si ce groupe arrive à briller de la même façon face à une adversité d’un autre niveau, les Pacers sans Victor Oladipo affichant quand même pas mal de limites. Mais il est évident qu’il y a une vraie évolution.

« Quand ce groupe a débuté la saison, c’était horrible mais nous avons eu du temps pour trouver des solutions », assure Kyrie Irving. « Et maintenant que les enjeux et la pression sont à leur maximum, je pense qu’on a compris qui nous voulons être, et ça donne une super équipe. Tout le monde est prêt, tout le monde peut briller et il faut juste être prêt à soutenir celui qui le fait. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés