Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Devin Booker, le loser magnifique

Pour l’instant, Devin Booker restera dans les livres d’histoire comme un scoreur extraordinairement talentueux au sein d’une franchise dans le creux de la vague depuis son arrivée en NBA. Pour preuve, son nouveau record scellé cette nuit fait de lui le premier joueur à perdre les trois premiers matchs de sa carrière à 50 points et plus.

59. C’est le nombre de points inscrits par Devin Booker lors du match perdu à Utah lundi. C’est aussi le nombre de revers que compte son équipe de Phoenix, ce matin, après le nouveau coup de chaud de son arrière, auteur de 50 points dans une nouvelle défaite, à la maison cette fois contre Washington.

Du jamais vu pour son âge (22 ans, 149 jours) et une petite réputation de loser qui commence à se bâtir. À tel point que le scoreur des Suns est devenu le premier joueur à perdre les trois premiers matchs de sa carrière à 50 points et plus.

Le même sentiment d’inachevé

Ces prestations hors normes laissent toujours le même goût d’inachevé dans la bouche de l’intéressé, sa ligne de stats ne valant finalement que peu de choses lorsque la victoire n’est pas au bout.

« À chaque fois que j’entre sur le parquet, j’essaie de trouver des moyens de m’améliorer et de décrocher des victoires pour cette équipe, a-t-il lâché après la rencontre de la nuit. « C’est une chance, un honneur de pouvoir jouer à ce sport que j’aime. Je crois que maintenant, c’est l’heure pour moi d’être encore plus agressif. Mes coéquipiers m’ont aidé, ont posé de bons écrans… On perd de peu, mais on a été meilleurs dans le combat que lors du match précédent ».

Devin Booker est un joyau qu’il faudra mieux entourer dans les années à venir pour inverser la tendance et contribuer à faire évoluer son image actuelle. Car d’un point de vue individuel, le joueur reste un phénomène difficile à contenir.

« Devin est juste incroyable », a reconnu Scott Brooks, coach des Wizards. « Il prend tellement de tirs qui sont pratiquement indéfendables. On a fait de notre mieux en essayant de le trapper, de faire des prises à deux au cours du match. Mais il est malin. Il n’a jamais cessé de nous attaquer ».

En très bonne compagnie dans les livres d’histoire

Même si les Suns sont au fond du trou depuis 2011, l’ancien de Kentucky est d’ores et déjà dans la cour des grands, à en voir les noms de ceux qui l’accompagnent parmi les joueurs de moins de 23 ans ayant scoré 50 points et plus à trois occasions. Ils ne sont que deux : Rick Barry et LeBron James.

Depuis 1976, ils n’étaient que six à avoir brillé à ce point deux matchs de suite : James Harden, Michael Jordan, Kobe Bryant, Bernard King, Antawn Jamison et Allen Iverson. Dans l’histoire, seuls deux joueurs avaient réussi l’exploit de perdre les deux fois après avoir scoré autant : Wilt Chamberlain et James Harden, des habitués de ce genre de coups de chaud.

Dans l’histoire récente, un seul joueur a réussi à aligner quatre matchs de suite à 50 points ou plus : Kobe Bryant. C’était en 2007, avec deux pointes à 60 et 65 matchs. Mais surtout, les Lakers avaient remporté les quatre rencontres de saison régulière. Avant d’échouer au premier tour des playoffs face… aux Suns.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phoenix Suns en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés