News

Chiffres de la semaine : 12 au 18 novembre

Derrière chaque match ou presque, se cache un record.

C’est pourquoi nous vous proposons, tous les vendredis, un condensé des principaux faits marquants de la semaine, afin de vous permettre de faire le tri parmi les chiffres les plus importants à retenir… ou pas.

Cette semaine, vous allez découvrir que les Clippers ne battent pas seulement des records de médiocrité, sans oublier la performance « Chamberlesque » de Kevin Love ou celle des Suns face aux champions en titre.

– 12 novembre : All you need is (Kevin) Love
Avec 31 points inscrits et 31 rebonds captés face aux Knicks, Kevin Love est devenu le premier joueur depuis Moses Malone en 1982 à atteindre (au minimum) la barre des « 30 » dans ces deux catégories.
Il est également le premier joueur à avoir capté 30 rebonds dans un match depuis Charles Barkley (1996), et si on ajoute ses 5 passes décisives distribuées dans ce match, il devient aussi le premier joueur depuis Robert Parish en 1979 à terminer un match avec un 30/30/5.

– 12 novembre : La bête noire du Magic est… Toronto
Grâce à leur victoire 110 à 106, les Raptors affichent, sur les cinq dernières années, un bilan de 5 victoires pour 3 défaites dans l’antre du Magic.
Durant cette période, Toronto est la seule équipe de la conférence Est à présenter un bilan positif à l’Amway Center.

– 13 novembre : Pas de 3 points, pas de problème pour Wade
Face à Toronto, Dwyane Wade a scoré 31 points sans inscrire un seul 3-pts.
C’est la 77ème fois de sa carrière qu’il inscrit 30 points ou plus sans rentrer le moindre shoot « from downtown ».

– 14 novembre : Dream Tim ressent le poids des ans
23 minutes, 6 points, 4 rebonds, ce sont les statistiques affichées par Tim Duncan face au Thunder.
C’est seulement la deuxième fois de sa carrière que Duncan joue plus de 20 minutes sans atteindre la barre des 10 points et des 5 rebonds.
La dernière fois, c’était en janvier 2009 face aux Clippers (8pts, 4reb en 31 minutes)
C’est également la toute première fois de sa carrière que Duncan termine 3 matches consécutifs sans atteindre les 10 points.

– 14 novembre : Quand Amar’e marque… les Knicks perdent
Face aux Rockets, les 25 points de Stoudemire n’ont pas suffi à éviter la défaite.
Après ce match, les Knicks affichaient un bilan de 0 victoires pour 3 défaites lorsque Stoudemire inscrit au minimum 25 points.
Aujourd’hui, le bilan est désormais passé à 1v-4d.

– 14 novembre : Phoenix for three !
22, c’est le nombre de 3-pts inscrits pas les Suns dans la victoire face aux Lakers. Un record qui efface le précédent de la franchise (20).
Il ne manquait qu’un petit 3-pts de plus aux Suns pour égaliser le record NBA qui appartient toujours au Magic avec 23 shoots inscrits derrière l’arc le 13 janvier 2009 face aux Kings.

– 15 novembre : Record de jeunesse pour les Clippers
Le 5 majeur affiché par les Clippers face aux Nets (Bledsoe, Gordon, Aminu, Griffin et Jordan) est, avec une moyenne d’âge de 21 ans et 143 jours, le plus jeune 5 majeur de toute l’histoire de la NBA.
C’est 58 jours de moins que le précédent record établi en 2005 par les Hawks.

– 16 novembre : Les Bulls réussissent enfin un come back
Mené de 8 points à l’entame du 4ème quart-temps lors de leur face à face avec Houston, Chicago est finalement parvenu à remonter au score pour s’imposer 95-92.
C’est la première fois depuis le mois d’avril 2008 que les Bulls parviennent à remonter un déficit de 8 points au minimum dans le dernier quart.
Jusqu’ici, ils avaient perdu les 48 dernières rencontres.

– 17 novembre : Le Big Three du Heat est officiellement au complet
Face à Phoenix, Chris Bosh est devenu le troisième joueur du Heat à passer la barre des 30 points cette saison. Les deux autres sont, c’est tellement évident que je peux écrire n’importe quoi, disons Joel Anthony et Mario Chalmers pour leur faire plaisir.
Grâce aux performances de leurs « Three Amigos » (les vrais), Miami est la première équipe depuis les Lakers de 1997-1998 à voir trois de leurs joueurs inscrire au moins 30 points dans les onze premiers matches. A l’époque, pour les Lakers, les protagonistes étaient Nick Van Exel, Eddie Jones et le Shaq.

Source : Elias Sports
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *