NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le « Big Four » des Clippers résiste aux 41 points de John Wall

La leçon a été retenue. Cette fois-ci les Clippers n’ont pas craqué comme contre les Kings. En tête quasiment tout au long du match, LAC a fini par s’imposer devant les Wizards (133-124) qui restaient pourtant sur quatre victoires de rang. Dans cette orgie de points, Doc Rivers a pu compter sur un quatuor Chris Paul-J.J. Redick-Blake Griffin-DeAndre Jordan impressionnant : 107 points inscrits à eux quatre ! Avec notamment les gros double double du maestro CP3 (27 points et 13 passes) et de Jordan (23 et 18), actif en toute fin de match. En face, John Wall (41 points, 7 rebonds et 8 passes !) et Bradley Beal (27 points) ont tout donné mais ne sont pas parvenus à réaliser un énième comeback, après avoir été menés de 19 points.

Il ne faut pas longtemps pour comprendre que les deux équipes ont envie de courir, de scorer, de ne rien rater… et voire de carrément laisser les défenses au vestiaire. Un homme incarne le leitmotiv de cette soirée : J.J. Redick. Comme à son habitude, l’arrière passe son temps à se balader dans la défense adversaire, à prendre les écrans, chercher les ouvertures et les bons tirs. En sortant sur le corner gauche, il aligne déjà trois shoots primés. Mais le tatoué n’a pas le monopole de l’adresse ce soir. John Wall, Bradley Beal et même Jason Smith répondent de loin. Ce dernier se permet aussi de driver Blake Griffin pour aller dunker ! Mais le chef d’orchestre de ce premier quart-temps s’appelle Chris Paul. Au scoring ou à la passe, CP3 maîtrise le tempo de ce match parti pour connaître un score fleuve. Malgré une claquette dunk de Kelly Oubre pour conclure ce Q1, LAC fait la course en tête (39-31).

Le duel John Wall / Chris Paul bat son plein

Maresse Speighs s’invite lui aussi à la fête en marquant de loin tandis que Brandon Jennings sert royalement Ian Mahinmi en transition. Parmi tous ces remplaçants, Jamal Crawford est sans surprise le plus en vue. Lorsqu’il rate un lay-up en contre-attaque, DeAndre Jordan est là pour mettre le couvercle (46-40). Côté Wizards, Smith envoie un nouveau trois points devant la stupeur générale, puis son meneur Wall aligne plusieurs shoots ligne de fond. Les hommes de Washington sont à la peine pour contenir l’impact physique de Griffin ou repousser les assauts de Redick, au floater main gauche puis encore à trois points, parfaitement servi par CP3. La réponse ? Wall qui sert Beal ! Ce match tourne au duel des meneurs Wall/Paul. 20 points pour le premier à la pause, 15 points et 8 passes pour l’autre, mais l’équipe de ce dernier est toujours devant (74-63).

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Les deux équipes poursuivent leur show offensif. Marcus Morris à trois, Paul aussi, Griffin au dunk après un spin, Wall au pull-up… Que d’adresse, que de points ! Au cœur de cette orgie, on note que la défense des Wizards est beaucoup trop permissive et laxiste. Un simple écran permet aux Clippers de trouver des décalages, de dérouler leur basket. L’adresse de Redick et les muscles de Griffin dedans permettent ainsi de creuser un écart conséquent (100-81). Dans la foulée, Morris reçoit une deuxième faute technique sans que l’on ne sache trop ce qui lui est reproché… Son retour au vestiaire va secouer la paire d’arrière Beal-Wall qui score près du cercle. Puis Smith envoie un nouveau trois points dans le corner (105-97) !

Washington un peu court dans son comeback

Washington semble reprendre la main sur le tempo sur match grâce à Wall. Le all-star enchaîne les remontées de balle à la vitesse de la lumière. Un pull-up, une finition main gauche ou droite devant Jordan, plusieurs dunks surpuissants main gauche là encore… Il est intenable (114-108) ! Le problème de Washington, encore une fois, est son incapacité à arrêter les locaux. Et notamment le joueur de cette fin de match : DeAndre Jordan. Avec ses rebonds, ses claquettes dunks et… son étonnante « adresse » aux lancers-francs (7/12), le pivot domine les Wizards. Avec lui, les Clippers parviennent à sortir quelques stops décisifs. Beal, qui rate plusieurs bons tirs en fin de match, peut s’en mordre les doigts. Car derrière, Griffin rentre sans doute le tir clé en tête de raquette à une minute du terme. Malgré une belle bataille, Washington doit céder.

Los Angeles peut souffler car, malgré la victoire du Thunder, il garde sa cinquième place à l’ouest. Une bonne nouvelle avant de se rendre à Phoenix dès ce jeudi. Washington poursuit son roadtrip périlleux avec des déplacements dans l’Utah puis à Golden State.

https://www.youtube.com/watch?v=wgjKcZPTf_Y

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *