Présaison
NBA
Présaison
NBA
ORL98
MIA107
CHI51
ATL46
MIL64
MIN55
DEN25
POR26
LAC
DAL4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Rajon Rondo allume Dwyane Wade et Jimmy Butler sur les réseaux sociaux !

NBA: Chicago Bulls at Charlotte HornetsDwyane Wade et Jimmy Butler s’en sont violemment pris à leurs coéquipiers après la défaite face à Atlanta. Sur Twitter, Jerian Grant a d’abord répondu en expliquant « qu’il jouait pour gagner » et que le basket « signifiait beaucoup plus pour lui qu’un simple chèque ».

Une réponse très sympathique par rapport à celle de Rajon Rondo, qui s’est lâché sur Instagram…

« Mes vétérans ne seraient jamais allés parler aux médias », écrit-il avec une photo de lui, Kevin Garnett et Paul Pierce. « Ils seraient venus devant l’équipe. Mes vétérans ne choisissaient pas quand ils voulaient jouer. Ils se défonçaient chaque fois qu’ils rentraient sur le parquet, à l’entraînement ou en match. Ils ne prenaient pas de jours de repos. Mes vétérans ne se souciaient pas de leurs stats. Mes vétérans jouaient pour l’équipe. Quand nous perdions, ils ne nous blâmaient pas. Ils en prenaient la responsabilité et ils travaillaient. Ils montraient aux jeunes ce qu’était le travail. Même quand nous avions le meilleur bilan de la ligue à Boston, si nous perdions un match, il n’y avait pas un bruit dans le bus. Ils nous montraient que ce jeu est quelque chose de sérieux. Mes vétérans n’avaient pas d’influence sur le coaching staff. Ils ne pouvaient pas changer le plan parce que ça ne fonctionnait pas pour eux. J’ai joué pour l’un des plus grands coaches et il responsabilisait tout le monde. Pour gagner, il faut tout le monde. Quand on sépare tout le monde, on ne peut pas gagner de façon constante. Je suis peut-être beaucoup de choses mais je ne suis pas un mauvais coéquipier. Mon but est de partager ce que j’ai appris. Les jeunes bossent. Ils sont là et ne méritent pas d’être pointés du doigt. S’il y a une chose qui doit être remise en question, c’est le leadership ».

Dwyane Wade, Jimmy Butler et Fred Hoiberg doivent avoir les oreilles qui sifflent très fort actuellement. Quant à l’avenir de Rajon Rondo à Chicago, il semble désormais très difficile à envisager…

My vets would never go to the media. They would come to the team. My vets didn't pick and choose when they wanted to bring it. They brought it every time they stepped in the gym whether it was practice or a game. They didn't take days off. My vets didn't care about their numbers. My vets played for the team. When we lost, they wouldn't blame us. They took responsibility and got in the gym. They showed the young guys what it meant to work. Even in Boston when we had the best record in the league, if we lost a game, you could hear a pin drop on the bus. They showed us the seriousness of the game. My vets didn't have an influence on the coaching staff. They couldn't change the plan because it didn't work for them. I played under one of the greatest coaches, and he held everyone accountable. It takes 1-15 to win. When you isolate everyone, you can't win consistently. I may be a lot of things, but I'm not a bad teammate. My goal is to pass what I learned along. The young guys work. They show up. They don't deserve blame. If anything is questionable, it's the leadership.

Une photo publiée par Rajon Rondo (@rajonrondo) le

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés