NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Steven Adams met en lumière le travail de l’ombre

Steven AdamsIl est facile d’encenser Russell Westbrook et Kevin Durant après chaque victoire du Thunder. Ce sont eux qui posent les statistiques, qui prennent les tirs décisifs, qui sont sous les projecteurs. C’est à eux qu’on octroie la victoire face aux Spurs, et pourtant. À l’image de ce Game 1 à Golden State, la franchise d’Oklahoma City doit aussi ce succès à quelqu’un d’autre : Steven Adams.

C’est le spécialiste du travail de l’ombre comme il est coutume de l’appeler. Pourtant, ce travail commence vraiment à se voir tant il est bien fait. C’est quasi à lui seul que le Néo-zélandais a fait plier la raquette de San Antonio, et il a relancé le chantier en finale de conférence. Pourtant, ce n’était pas très bien engagé pour OKC, qui a laissé les Warriors s’amuser dans la peinture en début de match.

« J’ai fait pas mal d’erreurs » avoue le pivot moustachu. « Évidemment j’aurais pu faire mieux. Faire plus d’efforts pour se donner de l’air. Il nous reste une longue route à parcourir. Il faut juste essayer de maintenir cette intensité physique. Donner les premiers coups, être l’agresseur. »

Cette nuit, le Thunder a encore dominé, au rebond notamment avec 9 prises de plus que leurs adversaires. Les Warriors n’ont eu aucune munition supplémentaire, battus 15-2 sur les points venus de secondes chances. Steven Adams a fait ce qu’il sait faire de mieux : verrouiller la raquette.

Mieux encore, il a apporté sa contribution sur le plan statistique, un soir où le duo star d’OKC a ramé au niveau de l’adresse. Il termine la rencontre avec 16 points, 12 rebonds, 2 contres et la meilleure évaluation (19).

Héros du match

À une minute de la fin, il réalise même une action décisive, qui offre peut-être même la victoire au Thunder. Après une passe mal ajustée de Westbrook, il s’arrache pour récupérer le ballon, temporise, et décide d’attaquer le cercle. Ça ne lui ressemble tellement pas mais pourtant, il obtient la faute.

« Honnêtement, je ne sais pas ce qui m’a pris » avoue Adams. « Je ne sais pas. Ça aurait pu finir vraiment très mal »

Mais ça a bien fini pour le pivot. OKC mène alors 101-100, Adams rentre le premier lancer, puis le deuxième. Un modèle de sang-froid pour celui qui tourne à 58% d’adresse sur la ligne cette saison.

« C’était fort » avoue Kevin Durant. « C’était une très grosse action pour nous. Il a été capable de garder la balle en jeu. Ils se méfiaient d’un tir à trois points, il a été capable de garder le ballon et d’aller chercher la faute. Mais nous avons confiance en Steven quand il va sur la ligne. »

Un fait d’arme de plus pour le pilier de cette équipe d’Oklahoma. Et si la franchise de Westbrook et Durant avait trouvé son arme secrète pour aller titiller le titre ? Une arme qu’ils n’avaient pas en 2012, et qui progressait… dans l’ombre depuis plusieurs années.

https://www.dailymotion.com/video/x4aylwf_thunder-vs-warriors-game-1_sport

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *