Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
TOR1:00
WAS
LAC1:00
MIA
BRO1:30
NYK
POR1:30
News Résumé

Houston – San Antonio : Tim Duncan est immense

Houston - San Antonio : Tim Duncan est immense« Timmy Never Dies« . Ça le ferait bien comme remake de James Bond avec Tim Duncan en 007 texan, non ? Dans un derby crucial pour la prise de position au classement, le quintuple champion NBA a encore une fois démontré que le poids des années n’atteint ni ses cannes, ni ses poignets, ni sa caboche. Auteur de 29 pts, c’est lui qui contre le dernier lay up de James Harden. San Antonio s’impose 104-103, enchaîne sa dixième victoire consécutive et subtilise la troisième place des Rockets, qui retombent eux à la sixième.

Le Hack-A-Josh fonctionne

James Harden estime en avoir assez fait pour être MVP ? Il reçoit donc le traitement réservé aux élus, normal. Pour l’empêcher de faire son carton tri-hebdomadaire, Gregg Popovich a ressorti une vielle ruse de sioux : faire faute sur le plus médiocre tireur de lancers adverse, en l’occurrence Josh Smith. Pari réussi, J-Smoove ne rentrera que 12 de ses 26 tirs de réparation et le Beardman se refroidira.

Privé de gonfle et de rythme, le meilleur scoreur NBA est limité à 16 points (5/19). Le Hack-A-Smith a fonctionné, « laisser James Harden avoir le ballon c’est effrayant » se justifiera le Pop, spécialiste du Hack.

« Leur stratégie a fonctionné, pourtant j’étais confiant en arrivant sur la ligne des lancers », regrettera Josh Smith qui s’empare d’un record NBA avec 26 lancers tirés en une mi-temps.

Jams Harden aura attendu les 90 dernières secondes du match pour inscrire son premier panier de la seconde période. Houston est alors à -4 après un troisième quart temps dominé par des Spurs pourtant longs à se mettre en route (18-6 après 6 minutes).

Kawhi Leonard toujours aussi précieux

Même en tirant donc 53 lancers, Houston laisse San Antonio prendre ses marques, à l’image d’un deuxième quart temps où son banc aura remis le champion dans le sens de sa marche. Avec un TP à 1/7 et un zéro pointé de Danny Green, Pop remonte le temps et redonne les clefs de la boutique à Timmy (12/15 aux shoots). Soutenu par Kawhi Leonard (18 pts, 9 rbds, 4 interceptions) et la précieuse paire australienne Mills-Baynes, Duncan a « gagné sa rédemption » en contrant Harden à 3 secondes du terme.

Trente secondes plus tôt, il avait manqué un layup et offert l’opportunité au barbu d’enfiler un tir primé, son premier de la mi-temps. Houston, mené de 9 pts en début de quatrième quart après un 5-1 signé Baynes, est revenu à -1. Ginobili perd alors le ballon et permet aux hôtes d’avoir la possession de la gagne. Vous connaissez la suite…

Avec ce revers, les Rockets dégringolent à la 6e place de la conférence et laissent les Eperons s’installer dans leur fauteuil de 3e. Dimanche, le champion reçoit Phoenix pour espérer devenir le dauphin des Warriors.

« J’ai arrêté de regarder le classement, ça me donne le mal de tête », résume Tim Duncan.

Kevin McHale préférera lui aussi ne pas regarder le classement. Pour l’instant.

[box boxscore_100415_hou-sas]

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *