Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Rudy Gobert explose les Rockets : 19 points, 22 rebonds, 4 contres et la victoire

Rudy Gobert explose les Rockets : 19 points, 22 rebonds, 4 contres et la victoire !Laissez ressortir votre âme d’enfant et chantez avec moi: « c’est le bon roi Gobert qui a mis la raquette à l’envers ». Dans les cours d’école de Salt Lake City, la comptine pourrait bientôt devenir à la mode. Étincelant depuis son récital newyorkais au All Star weekend, le sophomore du Jazz a encore franchi un cap dans l’excellence, compilant 19 pts, 22 rbds, 4 contres ! Houston en a fait les frais, bouffé à l’intérieur et indigent à trois points (7/32). Avec 20 pts du rookie Rodney Hood et 29 pts et 7 passes de Gordon Hayward, Utah enfile une neuvième victoire (109-91) en onze matches.

DeAndre Jordan n’a pas l’apanage du double-double dans le premier quart temps. Rudy peut aussi le faire. Devant Donetas Montiejunas, Terrence Jones et Josh Smith (15 rbds à eux trois !), la tour de contrôle guadeloupéenne était déjà en double double après douze minutes et rentrait même aux vestiaires avec 18 prises sur la feuille de stats. C’est pourtant en seconde période que le Jazz a décroché des Rockets dont la maladresse extérieure et l’envergure de Rudy dans la peinture ont déséquilibré le jeu. Avec une paire Harden-Beverley à 24 pts, 8 passes et 7/20 aux tirs, Houston a montré des signes de fatigue après la bataille du Moda Center la veille.

Rudy Gobert en double double après… un quart-temps

Sur les 14 pts texans inscrits en transition, 7 l’ont été dans le premier quart temps lors d’un 9-0 qui en plus de combler le débours de 12 pts provoqué par les secondes chances de Gobert, donna alors l’illusion que Houston allait pouvoir jouer sur ses forces. Que nenni. Jamais devant pendant 48 minutes, les Rockets subissent un 13-5 en fin de première mi-temps, ponctué par un tomar de RD27 sur Jones.

En seconde période, Hayward fera le taf. Titularisé pour la sixième fois de la saison, Rodney Hood profite de la belle soirée du Jazz pour réaliser son meilleur match de rookie. En sortie de banc Joe Ingles reste toujours aussi utile. Utah confirme sa montée en puissance, trop tardive pour espérer autre chose que des louanges mais pour une franchise en reconstruction, cette fin de saison annonce des lendemains qui chantent. Et vous connaissez désormais le refrain…

[box boxscore_120315_uth-hou]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés