Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Vasilije Micic : « Je reste patient »

NBA – Rookie de 29 ans au palmarès impressionnant sur le Vieux Continent, Vasilije Micic nous raconte son apprentissage de la Grande Ligue.

Vasilije MicicHabillé pour l’occasion avec un combo costard – col roulé du plus bel effet, élégant pour le réveillon du Nouvel An, Vasilije Micic s’est un peu fait attendre à notre micro après la nouvelle victoire du Thunder, face à Brooklyn (124-108), mais le meneur double champion en Euroleague et pourtant rookie d’OKC a parfaitement joué le jeu des questions – réponses.

À l’image de son entrée en jeu face à Minnesota, le 26 décembre, entre éclairs de génie à la passe qui époustouflent la salle, et maladresse de loin qui empêche encore son épanouissement total, Vasilije Micic explique notamment qu’il manque encore de repères après seulement une douzaine de matchs disputés.

Et ce, dans un rôle à temps de jeu réduit. Et dans un jeu qui est tout simplement plus rapide et plus physique.

Vasilije, quelles sont vos impressions générales de votre saison rookie en NBA (3 points, 3 passes en 13 minutes) ? 

C’est plutôt satisfaisant. C’est évidemment un nouveau défi pour moi. On n’est ensemble que depuis trois mois, donc on continue d’apprendre à se connaître. Je suis venu dans cette équipe précisément parce qu’elle a cette qualité d’effectif, mais aussi de formation des jeunes joueurs. J’aime me lancer des défis et c’est pour ça que j’ai décidé de venir ici. Je reste patient et j’essaie de contribuer du mieux possible pour aider l’équipe.

Comment se passe votre adaptation au style de jeu américain ?  

C’est différent, c’est plus rapide, c’est plus physique. En même temps, il y a d’autres moyens de jouer et de s’adapter. Dans tous les cas, quand tu es sur le terrain, il faut trouver un moyen d’apporter quelque chose. Il faut surtout lire le jeu rapidement et réagir vite derrière car il y a beaucoup de situations où il faut s’adapter dans l’instant. C’est là où je peux encore m’améliorer. Mon rôle est différent ici, c’est sûr, mais j’apprends à faire différentes choses. Ça va se faire progressivement.

Justement, vous évoquez votre rôle. Comment passe-t-on de celui de double MVP en Euroleague, option n°1 à celui de remplaçant, à ce stade d’une carrière déjà bien remplie ?

C’est difficile. Mais je le savais avant de venir. Ce n’était pas une surprise. Et puis, dans ma carrière, ce n’est pas la première fois que j’arrive quelque part et que je ne suis pas l’une des premières options. Je vais essayer de trouver un moyen de jouer un plus grand rôle. Mais, il faut aussi voir que sur mon poste, il y a probablement le meilleur ou un des meilleurs [meneurs] de la Ligue. Et Jalen Williams à côté. Pour l’instant, je suis déjà très content de pouvoir participer à faire gagner l’équipe. Tant que j’apporte à l’équipe, ça me rend heureux.

« On pourrait monter une très belle équipe avec de belles ambitions »

Vous avez attendu longtemps avant de vous décider à franchir l’Atlantique, qu’est-ce qui vous retenait vraiment ?

Honnêtement, comme ils avaient mes droits, ce n’était pas facile de trouver une autre équipe. Pendant ces trois ans, moi, j’étais prêt à venir à Oklahoma City. Et puis, quand on a reçu cette offre [cet été], on s’est senti suffisamment soutenu, et personnellement, j’ai senti qu’ils croyaient vraiment en moi. C’est ce qui m’a convaincu de venir, de ne pas attendre encore une saison. Maintenant, j’essaye de trouver ma place dans l’effectif ici. Tout en sachant que ce sera comme remplaçant vu l’effectif qu’on a actuellement.

Si vous êtes toujours aussi expert à la passe, laser notamment, vous connaissez actuellement une petite panne d’adresse, à 0/14 à 3-points sur vos huit derniers matchs.

Shooter à 3-points, pour moi, c’est différent de la plupart des joueurs, car je vais avoir mes tirs en retour de passe. Ou alors sur des tirs en sortie de dribble. C’est quelque chose qui demande de passer du temps sur le parquet. En ce moment, je joue surtout les actions telles qu’elles viennent. Mais je suis sûr que ça va revenir.

Une dernière question : la Serbie est qualifiée pour les prochains Jeux Olympiques de Paris, est-ce un de vos objectifs ?

Je suis honnêtement très motivé. J’espère tout d’abord qu’on sera tous en bonne santé et prêt à jouer, avec l’équipe au complet. On pourrait monter une très belle équipe avec de belles ambitions.

Propos recueillis à Oklahoma City

Vasilije Micic Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2023-24 * All Teams 60 20 43.0 27.9 81.3 0.2 1.2 1.5 4.4 1.1 0.5 1.7 0.1 7.0
2023-24 * OKC 30 12 40.7 24.4 73.7 0.0 0.8 0.8 2.5 0.7 0.3 1.0 0.1 3.3
2023-24 * CHA 30 27 43.7 29.4 83.9 0.4 1.7 2.1 6.2 1.5 0.7 2.3 0.1 10.8
Total   60 20 43.0 27.9 81.3 0.2 1.2 1.5 4.4 1.1 0.5 1.7 0.1 7.0

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités