Summer
league
Summer
league
SAC87
PHO77
WAS91
MIL79
CLE73
IND74
ATL22
NYK24
LAL
CHI1:00
DEN
NOR3:00
DAL
OKC5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Coaching | Robert Williams, le deuxième rideau permanent

NBA – Pour utiliser un maximum les qualités de contreur de Robert Williams, les Celtics le placent un maximum sur des ailiers, ligne de fond. Une stratégie au cœur de la renaissance de Boston.

Les Celtics ont désormais la meilleure défense de NBA depuis le début de saison, avec 105.5 points encaissés sur 100 possessions. Jusqu’au 31 décembre, Boston n’était pourtant « que » 9e, avec 107.5 points encaissés sur 100 possessions mais depuis le début de l’année 2022, la franchise du Massachusetts carbure de ce côté du terrain.

Avec 103.2 points encaissés sur 100 possessions depuis le 1er janvier (25 victoires – 9 défaites), la troupe d’Ime Udoka affiche ainsi largement la meilleure efficacité défensive de toute la ligue sur la période. Deuxièmes, les Mavericks sont très loin derrière, avec 107.2 points encaissés sur 100 possessions. Pour situer la force défensive actuelle de Boston, la différence entre les Celtics, à la 1ère place, et les Mavs, à la 2e place, est la même que celle entre les Mavs et les Wolves, qui sont eux à la 13e place du classement !

Éloigner Robert Williams du pick-and-roll et le rapprocher du cercle

C’est un ensemble de choses qui se sont mises en place à Boston ces dernières semaines, mais un des facteurs les plus voyants est la très intéressante utilisation de Robert Williams, comme protecteur du cercle permanent.

La nuit dernière, à San Francisco, le pivot a ainsi passé la majorité de ses 24 minutes sur des ailiers, Juan Toscano-Anderson et Otto Porter Jr, chargés au cœur du système de Steve Kerr d’écarter le jeu depuis les ailes.

En pratique, les Celtics éloignent ainsi un maximum Robert Williams de la défense sur le pick-and-roll, laissant cette responsabilité à Al Horford ou Grant Williams, davantage capables de gérer les changements défensifs sans laisser de décalages. Le « Timelord » peut donc se concentrer sur ce qu’il sait faire de mieux, à savoir rester constamment en deuxième rideau pour intimider les adversaires qui rentrent dans la peinture, et contrer des tirs grâce à ses qualités physiques, son sens du timing et sa vitesse pour décoller vite et haut.

L’excellente chaîne « Thinking Basketball » a ainsi détaillé cette utilisation il y a quelques jours, l’illustration pour Ben Taylor et Cody Houdek de la façon dont Ime Udoka travaille pour maximiser les qualités de ses joueurs.

Quelles réponses en playoffs ?

Cette séquence face aux Wizards illustre très bien cette stratégie, qui repose sur la grosse activité des extérieurs, dont Marcus Smart. Dans une NBA qui s’appuie beaucoup sur les shooteurs dans les « corners » pour étirer le jeu, Robert Williams peut donc se placer en permanence ligne de fond afin d’aider sur les pénétrations, sans être le premier défenseur sur le pick-and-roll, ce qui l’obligerait à sortir et donc à s’éloigner du cercle.

C’est une façon d’utiliser au mieux ses meilleures armes : sa capacité d’intimidation et ses talents de contreur.

Difficile de savoir quand cette stratégie a réellement débuté, mais la différence entre la défense de Boston jusqu’au 31 décembre et depuis est claire. Sur la première partie de saison, les Celtics encaissaient ainsi près de 46 points dans la peinture, laissant les adversaires shooter à 67% dans la raquette. Depuis le 1er janvier, ils ne prennent plus que 42 points dans la peinture, l’adresse des adversaires ayant chuté à 62% dans la raquette.

C’est loin d’être le le seul facteur de la renaissance des Celtics, désormais à la 4e place de l’Est, en cours de campagne, mais c’est l’illustration la plus marquante de la façon dont Ime Udoka a petit à petit pris en main son effectif, après un début de saison laborieux. Reste à voir comment cette stratégie fonctionnera en playoffs, quand les adversaires auront le temps de travailler sur des répliques et des systèmes pour punir cette tactique.

Robert Williams Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2018-19 BOS 32 9 70.6 0.0 60.0 0.8 1.7 2.5 0.2 1.1 0.3 0.3 1.3 2.5
2019-20 BOS 29 13 72.7 0.0 64.7 1.4 3.0 4.4 0.9 1.8 0.8 0.7 1.2 5.2
2020-21 BOS 52 19 72.1 0.0 61.6 2.6 4.3 6.9 1.8 2.0 0.8 1.0 1.8 8.0
2021-22 BOS 61 30 73.6 0.0 72.2 3.9 5.7 9.6 2.0 2.3 0.9 1.0 2.2 10.0
2022-23 BOS 35 24 74.7 0.0 61.0 3.0 5.4 8.3 1.4 1.9 0.6 1.0 1.4 8.0
2023-24 POR 6 20 65.4 0.0 77.8 1.8 4.5 6.3 0.8 2.8 1.2 1.2 1.2 6.8
Total   215 21 72.9 0.0 66.0 2.6 4.3 6.9 1.4 1.9 0.7 0.9 1.7 7.3

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités