Matchs
NBA hier
Matchs
hier
BOS109
MIL81
PHO90
DAL123
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA1.73BOS2.1Pariez
  • GOL1.44DAL2.68Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Malgré un super Anthony Davis, les Lakers chutent lourdement à Philly

NBA – Malgré un double-double XXL (31 points, 12 rebonds), Anthony Davis ne peut empêcher la défaite des Lakers (105-87), trop courts sans LeBron James.

Sans surprise, le début de cette rencontre est marqué par le duel entre Anthony Davis et Joel Embiid. Les deux intérieurs stars sont abreuvés de ballons poste bas et marquent les premiers paniers de leurs équipes respectives. Au premier temps-mort, les Sixers comptent une légère avance (18-14), grâce notamment à un bon apport de Tobias Harris (7 points) en complément du « Process ». Par un « run » en fin de quart-temps (9-0 en deux minutes), les locaux signent le premier break (32-22).

En début de second quart-temps, c’est le banc de Philly qui est sur le terrain, avec Tobias Harris. La formule fonctionne plutôt bien et Philadelphie maintient son avance (41-29). Mais « AD », qui était sorti pour une alerte au poignet droit durant le premier quart-temps, revient et réduit immédiatement l’écart (41-35). L’intérieur des Lakers monte en régime tout au long du quart-temps (23 points à la mi-temps), alors que les 76ers calent un peu en attaque (9 points en 7 minutes). Mais grâce à un coup d’accélérateur de Joel Embiid dans les dernières minutes, l’escouade de Doc Rivers demeure en tête à la mi-temps (54-48).

+20 après trois quart-temps

Auteur d’une bonne première mi-temps, Russell Westbrook monte en puissance après la pause, enchainant les « drives » agressifs vers le cercle. Mais les Lakers manquent de sérieux défensif et les 76ers ne sont pas réellement inquiétés. Ils vont même asseoir davantage leur domination. Tyrese Maxey se réveille après une première mi-temps compliquée, et Tobias Harris est constant dans son rôle de deuxième option offensive.

Malgré les efforts d’Anthony Davis, qui continue son chantier, les 76ers s’envolent au score grâce à un grosse séquence en fin de quart-temps, avec notamment deux tirs primés consécutifs de Georges Niang. Après 36 minutes, le plus grand écart du match est acquis pour les locaux (88-68).

Les Angelinos tentent un assaut de la dernière chance en début de dernier acte sous l’impulsion de Russell Westbrook et du banc des Lakers. Ils recollent à -12, et Frank Vogel relance immédiatement « AD », sentant que le vent peut tourner. Doc Rivers remet Joel Embiid sur le terrain en réponse, mais c’est Tobias Harris qui enfile la cape du rabat-joie. L’ailier-fort inscrit deux paniers à mi-distance pour calmer les visiteurs, et l’écart repasse à 16 points (94-78). Les Lakers sont trop courts et s’inclinent de 18 points (105-87).

CE QU’IL FAUT RETENIR

– L’absence de dernière minute de LeBron James. Pourtant présent au « shootaround » avant la rencontre, le « King » a été laissé au repos à cause d’une douleur au genou gauche. En son absence, les Lakers ont logiquement manqué de jus en attaque, malgré la grosse performance d’Anthony Davis. Sa présence pour le match en « back-to-back » ce soir à Charlotte n’a pas encore été décidée par le club.

– Carmelo Anthony s’agace face aux spectateurs. En fin de partie, l’ailier s’est approché avec agacement de plusieurs fans, trop bavards à son goût. La sécurité n’a pas fait dans la demi-mesure en expulsant un fan.

TOPS/FLOPS

Anthony Davis. Comment ne pas parler du « Unibrow » en premier ? Pour son deuxième match depuis son retour, l’ailier-fort a sorti le très grand jeu, avec 31 points (14/21), 12 rebonds et 4 contres. Malgré la défaite, les Lakers peuvent avoir le sourire : AD est de retour, et c’est un motif d’espoir important pour la dernière ligne droite de la saison.

Joel Embiid. Le Camerounais a lui aussi livré une énorme performance (26 points, 9 rebonds, 7 passes et 2 contres). Un peu plus irrégulier que d’habitude et du déchet avec 4 ballons perdus.

Tobias Harris. Constant en attaque tout au long du match, l’ailier a été parfait dans son rôle de seconde option offensive en relais de Joel Embiid. Sans faire de bruit, il a compilé 23 points à 10/15, mais aussi 5 passes et 4 passes. Le match parfait, dans un rôle parfait.

Georges Niang. Avec 14 points, dont 4 tirs primés, il a été précieux en sortie de banc dans une soirée où les autres remplaçants n’étaient pas très inspirés.

⛔️ L’adresse extérieure des Lakers, qui ont tiré derrière l’arc à… 6/29 ! Sans LeBron James et sans adresse extérieure, c’était une mission presque impossible de l’emporter face à Philly.

⛔️ Malik Monk. Auteur d’un vilain 1/6 à 3-points, l’arrière a été particulièrement représentatif des maux d’adresse des Lakers évoqués juste au-dessus. Il termine la rencontre avec 11 points en 13 tirs.

LA SUITE

Philly (29-19) : réception des Kings samedi

Los Angeles (24-25) : « back-to-back » à Charlotte