Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.58MIL1.51Pariez
  • IND2.04CHA1.78Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Battus de 32 points, Patrick Beverley et Anthony Edwards critiquent… la défense de Rudy Gobert

NBA – Alors que les Wolves ont perdu de 32 points à domicile face au Jazz, Anthony Edwards et Patrick Beverley ont étonné en s’en prenant… aux qualités défensives de Rudy Gobert.

Voilà des critiques auxquelles personne ne s’attendait. Battus à plate couture par le Jazz à domicile (104-136), Patrick Beverley et Anthony Edwards n’ont rien trouvé d’autre à redire que de critiquer la performance de Rudy Gobert, trois fois élu meilleur défenseur de l’année et auteur d’un double-double assorti d’un +/- sans appel (+25).

Les Wolves ont en plus été particulièrement en difficulté dans la peinture, à 18/41 au tir. Et Anthony Edwards ne comprend pas pourquoi son équipe a été tant déstabilisée par la présence du Français.

« Je crois qu’il est entré dans la tête des joueurs. Il ne contrait même pas de tirs. Les joueurs allaient vers le cercle et se disaient : ‘Oh, ils ont Rudy Gobert’. Je leur disais : ‘Frère, c’est un joueur comme les autres' », a-t-il déploré. « Quand j’attaque face à Kristaps Porzingis, je n’ai jamais un lay-up. Mais je ne comprends pas pourquoi on ne parvient pas à finir face à Rudy Gobert. Il ne me fait vraiment pas peur, donc je ne comprends pas ».

De son côté, Patrick Beverley a critiqué la stratégie défensive d’Utah, qui n’a pas placé Rudy Gobert sur Karl-Anthony Towns, ce dernier se trouvant essentiellement dans l’axe, derrière la ligne à 3-points.

Pour que son pivot puisse contester le maximum de tirs, Rudy Gobert restait ainsi plutôt sur un joueur placé dans un « corner », notamment Jarred Vanderbilt, afin de pouvoir aider lors des pénétrations adverses. Un choix totalement logique de la part de Quin Snyder, puisque le Français est beaucoup plus utile dans ce rôle dissuasif près du cercle que sur un adversaire à 3-points. Et ce fut surtout un choix payant. Mais pour l’ancien meneur des Rockets et des Clippers, c’est avant tout un aveu de faiblesse de la part du triple meilleur défenseur de l’année…

« Si je suis le meilleur défenseur de l’année, je défends sur le meilleur joueur adverse, quoi qu’il arrive », a-t-il expliqué. « Je ne bouge pas. Ce n’est pas un manque de respect pour Royce O’Neale ou n’importe quel autre joueur de leur équipe, mais si je suis le meilleur défenseur de l’année, je ne défends pas sur Royce O’Neale. Je défends sur Mike Conley, sur Donovan Mitchell, sur Bojan Bogdanovic. Là, tu as Rudy Gobert qui défend sur Jarred Vanderbilt. Et j’entends qu’il est le meilleur défenseur de l’année. Peu importe ».

Après leur plus gros revers de la saison, ces critiques n’étaient peut-être pas la priorité à Minnesota.

Rudy Gobert Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2013-14 UTH 45 10 48.6 0.0 49.2 1.1 2.3 3.4 0.2 1.3 0.2 0.7 0.9 2.3
2014-15 UTH 82 26 60.4 0.0 62.3 3.2 6.2 9.5 1.3 2.1 0.8 1.4 2.3 8.4
2015-16 UTH 61 32 55.9 0.0 56.9 3.4 7.5 11.0 1.5 2.7 0.7 1.9 2.2 9.1
2016-17 UTH 81 34 66.1 0.0 65.3 3.9 8.9 12.8 1.2 3.0 0.6 1.8 2.6 14.0
2017-18 UTH 56 32 62.2 0.0 68.2 3.0 7.8 10.7 1.4 2.7 0.8 1.9 2.3 13.5
2018-19 UTH 81 32 66.9 0.0 63.6 3.8 9.0 12.9 2.0 2.9 0.8 1.6 2.3 15.9
2019-20 UTH 68 34 69.3 0.0 63.0 3.4 10.1 13.5 1.5 3.2 0.8 1.9 2.0 15.1
2020-21 UTH 71 31 67.5 0.0 62.3 3.4 10.1 13.5 1.3 2.3 0.6 1.7 2.7 14.3
2021-22 UTH 42 33 70.7 0.0 69.0 3.7 11.4 15.1 1.2 2.7 0.8 1.8 2.3 16.0
Total   587 30 65.0 0.0 63.5 3.3 8.3 11.6 1.3 2.6 0.7 1.7 2.2 12.3

A lire aussi