Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour les Rockets, Josh Christopher doit s’inspirer de Jrue Holiday

NBA – Le 24e choix de la Draft a connu une Summer League plus chargée qu’il ne le pensait. Cela lui a permis de voir les progrès qu’il doit faire balle en mains.

La star de la Summer League côté Houston devait être Jalen Green. Si le deuxième choix de la Draft s’est montré au début de la compétition, notamment en remportant son duel face à Cade Cunningham, il s’est hélas blessé à la cuisse droite, obligeant son staff à le préserver.

Green n’a d’ailleurs pas rejoint l’infirmerie seul puisque Khyri Thomas, autre arrière des Rockets, a lui aussi été blessé. Résultat, Josh Christopher s’est retrouvé avec davantage de responsabilités. Et le 24e choix de la Draft a assumé, avec du bon et du moins bon.

« On a essayé de lui offrir énormément d’opportunités de réussir et de galérer », explique justement le coach des Rockets en Summer League, Will Weaver, au Houston Chronicle. « Je dirais que c’est un succès. Il a eu beaucoup plus le ballon que prévu. On a vu qu’il avait du talent et j’adore sa façon d’étudier les choses. Il est obsédé et quand ce n’est pas parfait, il est déçu. Et pour grandir, il faut passer par des moments plus compliqués. »

« J’ai un peu forcé et je dois jouer plus simple »

Dans cette ligue d’été de Las Vegas, Christopher a tourné à 16.8 points, 4.2 passes et 4.2 rebonds de moyenne en cinq matches. Des chiffres intéressants, un peu plombés par son adresse : 38 % de réussite au shoot et un petit 18 % à 3-pts.

« Ne pas avoir Jalen ni Khyri, c’était dur », confesse-t-il. « Ce sont des joueurs qui créent les choses. J’ai un peu forcé et je dois jouer plus simple. J’étais en mode attaque et c’est bien de l’être, de pénétrer, mais il faut bien lire les situations. Je parviens à aller au cercle facilement, maintenant, il faut faire le bon choix, trouver le joueur ouvert. Et si le tir se présente, alors le prendre. Simplement faire le juste choix. »

Ces dix jours en Summer League ont donc accéléré la progression de l’ancien d’Arizona State, la même fac’ que James Harden. Car pendant la saison régulière, Christopher aura sans doute moins le ballon dans les mains puisque devant lui, on retrouve des joueurs qui aiment la gonfle : Kevin Porter Jr., John Wall, Eric Gordon et Jalen Green.

La logique du « juste choix » sera donc parfaite pour trouver sa place dans la rotation, au milieu de ce groupe, et la franchise a déjà trouvé un modèle pour son rookie.

« Je pense que je suis parfois tellement concentré sur le cercle, que j’oublie que je suis bon pour créer le jeu », explique-t-il. « Je peux faire les deux, je dois trouver l’équilibre. Mes responsabilités ont changé. C’est toujours bien d’être polyvalent. Mon boulot, c’est de défendre et d’attaquer le cercle. Rafael Stone (le GM) m’a dit d’être un Jrue Holiday. Il sait que je peux attaquer comme défendre, donc je dois essayer de faire les deux. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts

A lire aussi