NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Luka Doncic déçu par le choix de son coach sur la dernière action

Les Mavericks ont eu deux tentatives à 3-pts pour passer devant dans les ultimes secondes face aux Bucks. La star de Dallas aurait préféré que Rick Carlisle prenne un temps-mort.

Luka Doncic a les mains sur le visage et il est plié en deux. Il n’est pas blessé, mais simplement frustré. La star slovène vient de voir ses coéquipiers prendre deux shoots à 3-pts pour passer devant les Bucks, dans les dernières secondes de ce choc.

Deux tentatives ratées, alors qu’il restait plusieurs secondes à jouer et un temps-mort à prendre surtout. Le rebond de Milwaukee et la faute qui a suivi ont condamné les Mavericks. L’ancien du Real Madrid attendait un temps-mort…

« C’est une décision du coach », a réagi Doncic, auteur d’un gros match à 29 points, 13 passes et 9 rebonds, pour ESPN. « Mais si on avait marqué un de ces tirs, ça aurait été bon. Je ne sais pas… C’est au coach de prendre la décision ou non de demander un temps-mort. Si on doit en parler, ce sera entre nous et pas dans la presse. »

Retour sur cette séquence. 109-107 pour Milwaukee, 25 secondes à jouer. Doncic, pris à deux par la défense des Bucks, parvient à trouver Trey Burke à 3-pts. C’est manqué. Rebond offensif de Willie Cauley-Stein. Il reste alors 20 secondes. Les Mavs jouent la possession, Burke passe à Kristaps Porzingis derrière l’arc. L’intérieur est face à Giannis Antetokounmpo et surtout n’est pas réellement en confiance avec un 2/6 dans ce domaine depuis le début de match. Le shoot est totalement manqué, ne touchant pas le cercle, seulement le panneau…

Kristaps Porzingis en arbitre

Pendant ces précieuses secondes, Doncic voulait un temps-mort, il l’appelait même avec des gestes de la main. Mais Rick Carlisle n’a pas bougé. Pourquoi ?

« On a eu deux bons shoots et on a sauvegardé notre temps-mort », se justifie le coach des Mavericks, qui lui non plus ne veut pas entrer dans une discussion par média interposé avec son joueur. « Je ne peux rien demander de plus dans une telle situation. »

Comme pour départager son coach et son coéquipier et ainsi éviter une situation de tension, Kristaps Porzingis a rappelé que s’il avait marqué son dernier tir, l’issue de la partie aurait été différente.

« J’aurais pu mieux faire sur certaines actions et ça aurait changé le match », assure le Letton. « Je prends une grande part de la responsabilité pour ce shoot. Je dois trouver l’équilibre car je veux être agressif dans ces moments-là, mais parfois, il ne faut pas. »   

Le coach texan ne veut pas pointer du doigt l’attitude de son intérieur qui, selon lui, a bien fait de déclencher face au double MVP en titre. « Il faut se mettre à sa place », conclut Carlisle. « Il veut absolument aider l’équipe. S’il n’était pas agressif, je serais bien plus inquiet. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |