Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.63CHI2.3Pariez
  • DET1.59HOU2.37Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La NBA dévoile le calendrier de la première partie de la saison 2020/21

Le calendrier de la saison NBA a été dévoilé jusqu’au 4 mars. L’occasion de voir tout ce que la ligue a mis en place pour préparer cette reprise si particulière.

Si on connaissait les affiches des deux premières soirs et de Noël, la NBA a publié la première partie du calendrier de la saison 2020/21, chaque équipe connaissant désormais ses 37 ou 38 premiers matchs jusqu’au 4 mars.

Pour rappel, cette saison ne comptera que 72 matchs par équipe et démarrera à partir du 22 décembre. On connaissait déjà les matchs de la soirée d’ouverture avec un Nets – Warriors (19h00, soit 01h00 du matin en France) puis un Lakers – Clippers (04h00 en France). Le 23 décembre, les Celtics recevront les Bucks (01h30 dans la nuit du 23 au 24 décembre en France) puis les Suns accueilleront les Mavericks dans la foulée (04h30).

Noël et le « MLK Day » toujours aussi copieux

Pas de match le 24 avant une journée de Noël, le 25 décembre, comme d’habitude bien copieuse :

Heat – Pelicans (18h00)
Bucks – Warriors (20h30)
Celtics – Nets (23h00)
Lakers – Mavericks (02h00)
Nuggets – Clippers (04h30)

Pour le « Martin Luther King Day » du 18 janvier, le programme est également très dense :

Knicks – Magic (18h00)
Wizards – Cavaliers (20h00)
Hawks – Wolves (20h30)
Heat – Pistons (21h00)
Blazers – Spurs (21h00)
Grizzlies – Suns (23h00)
Nets – Bucks (01h30)
Raptors – Mavericks (01h30)
Bulls – Rockets (02h00)
Lakers – Warriors (04h00)

Parmi les duels à cocher, et même si on ne sait pas encore si les salles pourront accueillir des fans, on notera que Kevin Durant revient dans la Baie de San Francisco le 13 février, puis qu’il se rend à OKC le 29 janvier.

Les Lakers et le Heat s’affrontent pour la première fois le 20 février à Los Angeles.

Dans ce contexte de pandémie aux Etats-Unis, la NBA va donc commencer sa saison avec des salles globalement vides, et la ligue a également tenté de limiter les déplacements. On voit par exemple sur le calendrier mis en place des choses qui n’arrivent normalement jamais dans une saison NBA, avec des équipes qui jouent deux fois d’affilée une équipe dans une même ville, avant de s’envoler vers une autre destination.

La NBA veut limiter les déplacements et rester flexible

Par exemple, les Blazers jouent au Staples Center le 28 décembre, face aux Lakers, puis le 30 décembre, face aux Clippers. Le 1er janvier, ils jouent les Warriors à San Francisco, et les rejouent le 3 janvier, toujours à San Francisco. Ils rentrent ensuite à Portland, pour accueillir les Bulls le 5 janvier.

On note ainsi que les équipes n’effectuent que 7.5 « road trip » en moyenne sur cette première partie de saison, ce qui est 22% de moins que sur les 36 premières rencontres d’un calendrier classique. La NBA a également réduit de 44% les « road trip » d’un seul match, toujours dans l’optique de minimiser les déplacements.

Le site Positive Residual a déjà représenté les déplacements, et c’est Toronto qui voyage le plus sur cette première partie de calendrier. Basés à Tampa, en Floride, les Raptors vont parcourir 34 513 kilomètres pour disputer leurs 37 premiers matchs. À l’inverse, c’est Charlotte qui volera le moins avec 22 674 kilomètres prévus.

Ce sont par ailleurs les Lakers qui seront le plus diffusés sur la télévision nationale US, avec 23 matchs sur ESPN, TNT, ABC ou NBA TV. Plus étonnant, les Pelicans le seront 19 fois, soit davantage que le Heat (16) ou les Bucks (15) mais la ligue explique qu’elle sera très flexible dans ses diffusions pour mettre en avant les meilleurs matchs. Avec les contaminations du Covid-19 à prévoir, il y a en effet des annulations et des modifications à prévoir.

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |  
A lire aussi