Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Mike Malone : « C’est très injuste de comparer Jamal Murray à Stephen Curry »

Auteur de 32 points la nuit dernière, Jamal Murray est la grande révélation de ces playoffs. Au point que certains le comparent déjà aux plus grands…

Jamal Murray pensait que le plus dur était d’être régulier, mais désormais il lui faudra confirmer. Quand on devient une star, voire une superstar, il faut assurer tous les soirs. Il faut assumer les comparaisons avec les plus grands. Même si pour son coach, c’est beaucoup trop tôt, et c’est injuste.

« Je sais que beaucoup de gens essaient de comparer Jamal à Steph Curry, en raison de leurs parcours similaires en playoffs » constate Mike Malone. « Je pense que c’est injuste pour Steph Curry, qui a été MVP. Et je pense que c’est très injuste pour Jamal. Laissons Steph être Steph, et Jamal être Jamal. »

Il n’en demeure pas moins que le meneur des Nuggets a désormais passé un cap. Ce n’est plus un espoir même s’il n’a que 23 ans. C’est une star de la NBA.

« C’est du Jamal sous stéroïdes ! »

« Sans lui manquer de respect, je dirais qu’il était un très bon joueur. Je ne pense pas que c’était un super joueur, mais un très bon joueur. Aujourd’hui, il se montre comme un super joueur, une superstar » nuance Mike Malone. « Quand vous jouez 17 matches de playoffs, et que vous tournez à 27 points, 6.5 passes, 5 rebonds, 50% aux tirs et 47% à 3-points… Ce ne sont pas des stats qu’on voit très souvent. Rappelez-vous que c’est un joueur qui ne dispute que ses seconds playoffs ! C’est plaisant à regarder. L’an passé, Jamal avait joué un rôle important pour nous qualifier en playoffs et disputer deux Game 7. Mais cette année, ces 17 matches, c’est du Jamal sous stéroïdes ! Il a amené son jeu à un tout autre niveau, et dans tous les domaines. »

Même en défense, et c’est qui impressionne le plus son coach. « Personnellement, ce dont je suis le plus fier, c’est le leadership émotionnel qu’il apporte à notre équipe et sa défense. Actuellement, il est sur la meilleure période en défense que j’ai vue de sa part. Cela ne pouvait pas arriver à un meilleur moment que ça pour nous. »

Et dire qu’au départ, Jamal Murray était la doublure de Gary Harris à l’arrière…

« On en rigole souvent avec Jamal. Quand on regarde en arrière, lors de sa saison rookie, il était le remplaçant de Gary Harris. On avait Emmanuel Mudiay et Jameer Nelson comme meneurs de jeu. Ça donne une idée de la transformation et de l’éclosion de Jamal entre cette époque et aujourd’hui. »

Jamal Murray Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 DEN 82 22 40.4 33.4 88.3 0.5 2.1 2.6 2.1 1.5 0.6 1.4 0.3 9.9
2017-18 DEN 81 32 45.1 37.8 90.5 1.0 2.7 3.7 3.4 2.1 1.0 2.1 0.4 16.7
2018-19 DEN 75 33 43.7 36.7 84.8 0.9 3.4 4.2 4.8 2.0 0.9 2.1 0.4 18.2
2019-20 DEN 59 32 45.6 34.6 88.1 0.8 3.2 4.0 4.8 1.7 1.1 2.2 0.3 18.5
Total   297 29 43.9 35.8 88.0 0.8 2.8 3.6 3.7 1.9 0.9 1.9 0.3 15.6

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés