Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Pour le GM du Jazz, l’absence de déplacements dans la « bulle » permet un meilleur spectacle

Même si les équipes jouent tous les deux jours dans la « bulle », le fait de ne plus passer des heures dans des avions est une bonne nouvelle pour Dennis Lindsey. Il demande à la NBA d’y réfléchir.

La fatigue commence à s’accumuler dans la « bulle ». Les playoffs avancent, les matches s’enchaînent au rythme d’un tous les deux jours et forcément, ça laisse des traces sur les organismes.

On a vu Jamal Murray étonné et déboussolé d’apprendre qu’après le Game 7 contre le Jazz, il n’aurait que deux jours pour récupérer avant d’affronter les Clippers. De même, Mike D’Antoni vient tout juste de concéder que les Rockets étaient eux aussi épuisés après le Game 3 face aux Lakers.

Néanmoins, les joueurs présents à Orlando ne prennent plus l’avion entre chaque rencontre. Et ça, pour Dennis Lindsey, c’est une excellente nouvelle, sur laquelle il faut travailler pour l’avenir.

« Les équipes, notamment les personnes en charge de la santé et de la préparation physique, rapportent qu’avec les voyages en moins, les joueurs se sentent mieux physiquement », livre le GM du Jazz à ESPN. « Donc si on pouvait, comme en baseball, permettre aux équipes de jouer plus de matches dans une même ville, malgré les soucis que cela pose, avant de reprendre l’avion, cela rendrait le spectacle encore plus attrayant. Les joueurs se sentent mieux donc on a besoin de les écouter. »

Les Lakers se plaignent de jouer à 21 heures

Ces questions de voyages et du nombre de rencontres sont évoquées depuis plusieurs saisons et on sait qu’Adam Silver y réfléchit sérieusement. Malheureusement, crise du Covid-19 oblige, la saison prochaine pourrait être encore plus difficile sur le plan physique avec une saison régulière plus condensée.

En attendant, même s’il n’y a plus de voyage et que cela permet une meilleure récupération, tout le monde n’est pas satisfait. La preuve à Los Angeles, avec les Lakers qui n’apprécient guère de jouer à 21 heures (03h00 en France).

« D’accord, on n’a plus le souci de prendre l’avion le soir, et d’arriver tard dans la nuit », admet Frank Vogel. « Mais débuter les matchs à 21 heures, c’est comme dans une saison classique. On revient tard à l’hôtel. »

Rajon Rondo espère d’ailleurs que la NBA va permettre aux équipes d’avoir plus de deux jours pour récupérer entre les parties. Peut-être en finale de conférence, mais comme le calendrier de la ligue à Disney World a pris trois jours de retard suite au boycott, pas sûr que les joueurs puissent davantage souffler d’ici les Finals.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Utah Jazz en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés